Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Eric Zemmour : L'identité de l'homme qui l'a agressé à Villepinte révélée

Eric Zemmour : L'identité de l'homme qui l'a agressé à Villepinte révélée
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
13 photos
Parmi les incidents qui ont émaillé son premier meeting en tant que candidat à la présidentielle, se trouve celui provoqué par un individu qui s'est littéralement jeté au cou d'Eric Zemmour, alors que ce dernier allait monter sur scène. On sait désormais qui est l'homme qui a fait ce plongeon parmi une foule chauffée à blanc.

Lors de son meeting sous tension à Villepinte avec l'agression notamment de militants de SOS Racisme, Eric Zemmour a été victime de l'assaut d'un individu alors qu'il allait montrer sur la scène ce 5 décembre 2021. L'identité de l'auteur des faits vient d'être révélée par RTL : il s'agit d'un jeune homme qui a sa carte au parti des Républicains. La direction de la formation politique a confirmé qu'il était bien encarté chez eux.

Les images prises en hauteur permettent de bien distinguer la scène : ce dimanche lors de sa première réunion en tant que candidat à la présidentielle, Eric Zemmour a traversé la foule pour monter sur scène, quand il a été saisi au cou par un homme. L'agresseur a été rapidement exfiltré et le meeting a pu continuer. De nombreuses spéculations ont alors été évoquées mais non, il ne s'agit pas d'un militant d'extrême-gauche mais d'un membre de LR, Valentin Abdelmajid, 27 ans.

Selon la direction des Républicains contactée par Valeurs actuelles, Valentin Abdelmajid aurait pris sa carte il y a un mois, sans doute pour pouvoir voter lors du congrès des Républicains. Sur son compte Twitter, ajoute RTL, il aurait d'ailleurs affirmé avoir voté en faveur d'Éric Ciotti lors du second tour, finaliste perdant face à Valérie Pécresse. Entrepreneur dans le tourisme et domicilié dans les Hauts-de-Seine, l'homme est déjà connu des services de police pour douze faits de droit commun, précise Valeurs actuelles. Placé en garde à vue pour violences avec préméditation, il est visé par une plainte déposée au nom d'Éric Zemmour par Albéric Dumont, responsable de la sécurité du candidat. On ne connaît pas encore les motivations de l'agresseur.

Au lendemain du meeting, l'équipe du candidat de Reconquête! a annoncé que celui-ci ressentait des douleurs au poignet et aux cervicales, pour lesquelles il s'est vu prescrire neuf jours d'interruption temporaire de travail. L'altercation du candidat lui aura valu neuf jours d'ITT (Interruption temporaire de travail) selon son entourage. Libération précise que l'attribution d'une ITT ne vaut pas arrêt de travail, qui doit être délivré en parallèle par un médecin. C'est pourquoi Eric Zemmour a pu se rendre ensuite sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin pour l'émission phare de RMC dès mardi 7 décembre. Il a d'ailleurs affiché devant les caméras son attelle. Friand de polémiques, l'essayiste en a créé une sur son ITT elle-même puisque "seuls les actes médicaux des unités médico-judiciaires (UMJ) font foi. Le certificat médical médiatisé par Eric Zemmour n'aurait aucune valeur judiciaire", a indiqué Le Point. Dans tous les cas, c'est au magistrat que revient le dernier mot sur la qualification des faits.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image