Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Eric Zemmour officiellement candidat : images chocs et violentes, son discours tête baissée

Par Mafalda Betty Rédactrice
Citoyenne du monde qui adore les blind tests des années 90, elle se passionne pour les histoires de cœur avec ou sans happy end des personnalités françaises et internationales.
13 photos
Après avoir fait planer le doute sur la date de l'annonce de sa candidature à la présidentielle, Eric Zemmour a choisi le 30 novembre 2021 et le décor d'une bibliothèque pour faire sa déclaration officielle. S'aidant de tout ce qui compose le registre dramatique - images, musique et champ lexical -, le polémiste d'extrême-droite se dit prêt à se battre pour "sauver la France".

"Mes chers compatriotes, je suis candidat à l'élection présidentielle", a déclaré officiellement Eric Zemmour ce mardi 30 novembre 2021, les yeux presque continuellement rivés sur ses notes. Comme annoncé, il a choisi de dévoiler sa candidature après un enchaînement de situations compliquées, via une vidéo publiée sur sa chaîne Youtube et relayée sur son compte Twitter. Sur la musique dramatique de la 7e Symphonie de Beethoven, le polémiste d'extrême-droite âgé de 63 ans a donc clairement annoncé sa participation aux présidentielles 2022. Une date qui correspond à celle du dernier débat des candidats à la primaire des Républicains. Il sera sur TF1 lors du journal télévisé de 20h ce même soir.

Devant un micro et une bibliothèque bien remplie, l'essayiste a mis en scène un décor qui rappelle celui de l'appel du 18 juin du Général de Gaulle, personnalité qu'il a souvent citée, comme Pétain. Cette fois-ci, le nom du maréchal n'est toutefois pas évoqué, Eric Zemmour a préféré parler de Jeanne d'Arc, Clémenceau, La Fontaine, Johnny Hallyday et Jean-Paul Belmondo pour illustrer la grandeur de la France qu'il faudrait selon lui retrouver.

Naviguant sur les peurs avec des images chocs, des vidéos d'émeutes et de violences, utilisant un champ lexical qui correspond à sa théorie du "grand remplacement", l'auteur millionaire de La France n'a pas dit son dernier mot se présente comme le sauveur des pays : "Vous savez ce que je dis depuis des années. (...) J'ai décidé de prendre notre destin en main." Selon lui, l'actuel président de la République Emmanuel Macron est la "synthèse de ses deux prédécesseurs en pire" : "C'est pourquoi j'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle."

Habitué à la provocation mais pas en tant qu'homme politique, au regard de sa réaction à Marseille après le doigt d'honneur d'une passante, Eric Zemmour, conseillé notamment par sa directrice de campagne Sarah Knafo, se dit désormais prêt à se lancer dans la bataille électorale contre ce qu'il décrit comme un "monstre froid et déterminé qui cherchera à [nous] salir " : "Ils vous diront que vous êtes racistes. (...) Ils vous diront le pire sur moi, mais je tiendrai bon. Les quolibets et les crachats ne m'impressionnent pas." Il termine par la phrase de toute personnalité se présentant à la présidentielle, en la personnalisant : "Vive la République, et surtout vive la France."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image