Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Fabienne Carat séparée du père de sa fille : en larmes, elle évoque sa culpabilité et les conséquences pour Céleste

Fabienne Carat séparée du père de sa fille : en larmes, elle évoque sa culpabilité et les conséquences pour Céleste
Par Laïa Dabri Rédactrice
Laïa Dabri est curieuse. Hors de question pour elle de ne se cantonner qu'à un genre d'émission à la télévision. De Touche pas à mon poste aux Marseillais ou au Journal Télévisé, il n'y a qu'un pas qu'elle n'hésite jamais à franchir. Embarquez dans son univers où même les séries en tout genre ont leur place.
16 photos
L'actrice de "Section de recherches" s'est livrée à coeur ouvert lors de son interview pour le podcast "Parents d'abord". Fabienne Carat a sans surprise été interrogée sur le père de sa fille Céleste, dont elle est séparée

Il y a quatre mois, Fabienne Carat a endossé le plus beau rôle de sa vie : celui de maman. L'actrice de Section de recherches (dont le final sera diffusé le 21 avril 2022, sur TF1) est devenue l'heureuse maman d'une petite fille prénommée Céleste. Et c'est seule qu'elle l'élève, s'étant séparée du papa quand elle était enceinte. Une situation sur laquelle elle s'est confiée, très émue.

Fabienne Carat était l'invitée du podcast Parents d'abord, de Télé Loisirs. L'occasion de revenir sur son accouchement difficile, mais pas uniquement. La belle brune de 42 ans a accepté d'évoquer le papa de Céleste, qui n'était pas prêt à avoir un enfant. "C'est une histoire qui n'avait pas commencé presque j'ai envie de dire. Pour parler crument, je suis tombée enceinte la première fois", a-t-elle précisé. Elle a découvert qu'elle était enceinte à un mois de grossesse et a donc entendu son coeur lors de l'échographie. Et elle a su immédiatement qu'elle souhaitait garder cet enfant quoi qu'il en coûte.

Bien qu'elle soit comblée par sa fille, Fabienne Carat ne peut s'empêcher de culpabiliser comme elle l'a expliqué, en larmes. "Je lui dis, je lui montre. Elle sait qui est son père. C'est dur parce que ça me fait culpabiliser. J'essaie beaucoup de combler ce manque. J'ai vu une énergéticienne qui m'a dit qu'elle avait déjà la 'colère de l'abandon'. Je me suis dit 'Mon dieu...'. Donc elle lui a fait des soins. Du coup, je suis une maman louve, je compense beaucoup. En plus, je culpabilise car j'ai eu une césarienne, je n'ai pas allaité. Donc j'ai toutes ces culpabilités, le fait d'être seule à l'élever. Je lui donne énormément d'amour", a-t-elle poursuivi. Selon la mère de famille, sa fille sent que c'est parfois très difficile pour elle. Elle est donc "très douce, très gentille, très cool".

Depuis la naissance, l'ancienne star de Plus belle la vie peut compter sur sa soeur Carole avec laquelle elle vit pour l'aider. En revanche, elle n'a pas eu de nouvelles du père qui préfère que son identité ne soit pas dévoilée. C'est notamment pour cette raison que Fabienne Carat a attendu ses sept mois de grossesse pour annoncer qu'elle était enceinte. "Je n'étais pas prête de par ma situation et mon chemin personnel. Il a fallu que je m'y prépare, que je l'accepte. (...) Et forcément, quand on est enceinte, les gens vont poser la question 'Qui est le père ?'. J'avais tellement peur de ça, je n'avais tellement pas envie d'affronter ça que j'ai retardé au maximum l'annonce. C'est dur en fait, c'est une honte de ne pas pouvoir dire qui est le père, de se dire que lui ne veut pas de cet enfant. C'est honteux en fait. (...) C'est la personne qui ne veut pas que je dise son identité, donc je respecte", a-t-elle conclu le sujet.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image