Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Frédéric Mitterrand : Ces avances sexuelles du colonel Kadhafi qu'il a refusées...

Frédéric Mitterrand participe au premier conseil des ministres du nouveau gouvernement au palais de l'Elysée le 17 novembre 2010.
14 photos
Lancer le diaporama
Frédéric Mitterrand participe au premier conseil des ministres du nouveau gouvernement au palais de l'Elysée le 17 novembre 2010.
L'écrivain livre de nouvelles révélations inattendues.

Frédéric Mitterrand n'en finit plus de faire parler avec son nouveau livre, Mes regrets sont des remords publié aux éditions Robert Laffont le 3 novembre, une succession de souvenirs qu'il n'arrive pas à laisser au passé.

L'écrivain de 69 ans, et ancien ministre de la Culture de Nicolas Sarkozy, est revenu ce week-end sur un passage de son ouvrage qui fait tout particulièrement jaser. Au micro d'Europe 1 le 5 novembre pour son intervention dans l'émission C'est arrivé cette semaine présentée tous les samedis par David Abiker, Frédéric Mitterrand a évoqué sa rencontre avec le colonel Mouammar Kadhafi à la fin des années 70, début des années 80.

En déplacement en Libye pour interviewer le dictateur, Frédéric Mitterrand s'est vu proposer bien plus qu'un jeu de questions-réponses par son interlocuteur. Le neveu de François Mitterrand a ainsi confirmé que le colonel Kadhafi l'avait invité à passer une nuit sous sa tente.

"J'étais très mignon en ce temps-là, s'est d'abord remémoré Frédé­ric Mitter­rand avec une pointe d'humour. Je ne le savais pas, mais Kadhafi était à géométrie assez variable en fait. Et j'étais totalement en son pouvoir en plus. C'était compliqué de s'échapper", a-t-il poursuivi. Le passionné de culture a décliné l'offre qui lui était proposée, invoquant le "processus de dégradation physique très important" du dictateur qui finira par mourir en 2011, tué par ses opposants. Malgré le poids du personnage, Frédé­ric Mitter­rand a choisi de conclure sur le ton de la légèreté : "Le jeune Kadhafi, tel Rudolph Valen­tino à ses débuts, j'aurais peut-être réflé­chi un peu plus..."

Frédéric Mitterrand en interview dans C'est arrivé cette semaine, sur Europe 1, le 5 novembre 2016.

Frédéric Mitterrand avait précédemment interpellé lors de son entretien accordé à L'Express paru le 2 novembre. L'écrivain a confié ses regrets à l'hebdomadaire, notamment la réalisation d'un film porno trash dans les années 70. "Je regrette ce film pornographique trash, à la Warhol, que j'ai tourné en une nuit avec François Wimille et qui a fait tant de mal à sa femme, Catherine Breillat, alors enceinte, avoue le neveu de François Mitterrand. Je n'ai jamais voulu le revoir, mais je sais qu'il est lamentable."

Il évoque également les faits de prostitution et les accusations de pédophilie dont il avait fait l'objet en 2009. "Contrairement à ce qu'on a pu dire après la parution de La Mauvaise vie, je ne veux pas abuser des gens", soutient-il à L'Express. Il y a eu des cas de prostitution, c'est évident, mais je ne faisais pas de mal. En fait, j'ai un vrai problème : j'aime les femmes, mais il y a quelque chose qui me bloque au dernier moment."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image