Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Gaëtan Roussel : Découvrez son nouveau clip aux frontières du réel !

Surprise ! Ginger boy nous avait mis sur une fausse piste ! Après avoir offert un attendrissant clip-storyboard en guise de teaser de ses débuts solo officiels, Gaëtan Roussel a depuis livré le véritable clip de son single Help myself (nous ne faisons que passer), étonnant titre franco-anglophone aux allures disco (funk, particulièrement, avec une section rythmique et basse ultra groovy).

Celui qui prêtait son timbre vibrant aux chansons venteuses de Louise Attaque et Tarmac s'était, ces derniers temps, attelé à un travail de l'ombre relativement remarquable dont ont notamment bénéficié feu Alain Bashung (auquel un hommage forcément bouleversant sera rendu demain soir lors des Victoires de la Musique) au travers de l'album Bleu Pétrole, Rachid Taha (en duo avec Gaëtan sur Bonjour et dans le clip illuminé par Zoé Felix qui l'illustre), ou encore Vanessa Paradis, avec le single doux-amer Il y a, clipé par mister Johnny Depp.

Premier extrait de l'album Ginger, disponible en digital à partir du 8 mars et dès le 15 en physique, Gaëtan Roussel livre avec Help myself (nous ne faisons que passer) un étonnant et plaisant gimmick musical (rythmique, riff piano...) monté en boucle (un bon effet Moby en mode disco-rock bien envoyé), bien exploité par l'incontournable Mark Maggiori (Pleymo, réalisateur, entre autres, pour Charlie Winston de Like a hobo et de I love your smile avec Audrey Tautou) dans un clip (à voir ci-dessus) à la fois 110% humain et paranormal comme une séquence de X-Files. Clap your hands.

Quant au titre Ginger ("roux" ou "gingembre"), la présence à l'écran d'un jeune rouquin continue à nous faire douter : album flamboyant ou aphrodisiaque ? Les deux n'étant pas incompatibles...

Guillaume Joffroy

 

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel