Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

George de Cambridge : L'attendrissante lettre au Père Noël du prince en image

George de Cambridge : L'attendrissante lettre au Père Noël du prince en image
Le prince William, visitant le marché de Noël d'Helsinki le 30 novembre 2017, a pu remettre au Père Noël la lettre de son fils le prince George de Cambridge.
25 photos
Lancer le diaporama
Le prince William, visitant le marché de Noël d'Helsinki le 30 novembre 2017, a pu remettre au Père Noël la lettre de son fils le prince George de Cambridge.
La signature est un peu bancale, mais la demande de cadeau est très claire !

Le prince William avait une mission de la plus haute importance, lors de sa visite officielle de deux jours en Finlande cette semaine, commanditée par le Bureau britannique des affaires étrangères : et si l'on a pu croire qu'il s'agissait de délivrer le message de la reine Elizabeth II en cette année de centenaire de l'indépendance de la nation scandinave, il était surtout chargé de... délivrer la lettre de son fils le prince George de Cambridge au Père Noël, en mains propres !

Jeudi 30 novembre 2017, le duc de Cambridge a en effet pu remettre avec joie la missive au chaleureux barbu vêtu de rouge sur un marché de Noël à Helsinki, où il était arrivé la veille. Les photographes de presse qui suivaient son court périple nordique n'ont pas manqué de zoomer lorsque la feuille de papier a changé de mains : sur la première ligne de texte, George de Cambridge a bien entouré qu'il avait été "sage" (nice) cette année, et non "vilain" (naughty), condition sine qua non pour espérer trouver des cadeaux au pied du sapin. "Il a été un gentil garçon", a confirmé son papa, qui ne manque pourtant jamais d'évoquer son côté turbulent, en pointant le mot entouré.

Un seul cadeau !

Et en matière de cadeaux, le petit prince de 4 ans n'a pas fait dans l'excès : il n'en a même listé qu'un seul, une voiture de police ! "Il n'a pas demandé grand-chose, alors je crois qu'une seule demande, ça devrait aller", a remarqué avec humour le prince William, recevant l'approbation du Père Noël, d'un signe de tête. Fan – comme bien des petits garçons – des engins en tout genre, son fils George semble confirmer son attirance pour ceux des forces de l'ordre : en mai 2016, les images du bambin chevauchant une moto de la police métropolitaine à Londres avaient ravi le monde entier.


Plus tôt dans la journée, le duc de Cambridge, venu seul en Finlande tandis que son épouse Catherine, enceinte, continuait ses activités en Grande-Bretagne, avait notamment visité une école, avait parlé de lutte contre le harcèlement via Internet avec les dirigeants de Rovio Entertainment (studio auquel on doit Angry Birds) et avait reçu deux chevaux à bascule pour George et Charlotte, de la part d'une association oeuvrant pour que les enfants acquièrent de la confiance. Puis, après sa mission accomplie auprès du Père Noël, sa visite officielle s'achevait sur une rencontre avec des pilotes de l'Armée de l'Air finlandaise.

La veille, William avait fait sensation en commentant pour la première fois en public les fiançailles de son frère le prince Harry avec l'actrice américaine Meghan Markle.

Interrogé sur ce sujet brûlant alors qu'il se trouvait dans une patinoire d'Helsinki à l'occasion d'une rencontre avec une association, il avait adressé un tacle hilarant à son cadet, se réjouissant que son mariage prochain le tienne enfin éloigne de son réfrigérateur : "Il vient me taper toute ma bouffe depuis des années", avait ainsi balancé William, dont Harry est voisin au palais de Kensington. Dans la soirée qui avait suivi, l'émissaire de la reine Elizabeth II et du gouvernement britannique avait pris part à une réception à la résidence de l'ambassadeur britannique en Finlande, célébrant dans son discours de circonstance les liens riche et profonds entre les deux pays, qui partagent "de mêmes valeurs de sociétés ouvertes et démocratiques".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image