Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Gérard Depardieu : "Comment s'appellent ces vieillards ? Les Rolling Stones !"

Le mythique Gérard Depardieu, 61 ans, n'en finit plus de déverser son petit venin sur ses pairs. Est-ce de l'humour ? De la rancune ? Une franchise abrupte ? De la bêtise ? Toujours est-il que le génial acteur à la filmographie monumentale a encore fait des siennes, hier, à Chicago, lors d'une interview accordée à l'AFP.

La star était effectivement dans l'Illinois afin de déclamer le monologue de Lélio, d'Hector Berlioz, à l'Opéra de Chicago, et il en a profité après la représentation, dans l'intimité de sa loge, pour dire tout le mal qu'il pensait du cinéma contemporain et du théâtre actuel, sans manquer de lancer une petite pique aux... Rolling Stones !

Après avoir méchamment taclé l'actrice Juliette Binoche et le cinéaste suisse Jean-Luc Godard - et s'être fait remettre à sa place par la comédienne Anny Duperey -, notre Gégé national a déclaré au micro de l'AFP : "Être acteur, ce n'est pas grand chose maintenant, surtout maintenant. Ah ! Les acteurs de théâtre il n'y en a plus, ou de moins en moins. Les metteurs en scène de théâtre m'ennuient profondément, il n'y a aucune invention."

Le théâtre en prend donc pour son grade avec Gérard, mais Depardieu n'en oublie pas pour autant le cinéma, qu'il estime toujours plus mauvais, plus rapide, sans intérêt et sans fond : "Avant, il y avait des films intéressants, mais maintenant, il y a 3 000 plans et je ne sais combien de morts par film."

Gérard Depardieu, qui est sur la scène de Chicago accompagné d'un orchestre symphonique, y récite le texte original en français. Une histoire qui décrit les tourments d'un compositeur et qui a été amplement saluée par la critique outre-Atlantique.
Mais au-delà de la qualité de ce texte méconnu, c'est le fait de travailler avec son ami Riccardo Muti, nouveau directeur musical de l'Orchestre symphonique de Chicago, qui a dicté son envie de participer à cette aventure : "Quand on fait un opéra avec Muti, ça n'a rien à voir avec un concert de Madonna ou... comment s'appellent ces vieillards ? Les Rolling Stones, voilà, ça n'a rien à voir. Ce n'est pas pour l'argent, ce n'est pas du showbiz."

Acclamé par le public américain, Gérard Depardieu devrait rejouer le Lélio de Berioz au Carnegie Hall de New York le 16 avril 2011, avant de retourner à Chicago y donner une représentation de Ivan le terrible, de Serge Prokofiev, qu'il avait déjà interprété à Salzbourg l'été dernier, dans une direction musicale de... Riccardo Muti.

Côté cinéma, nous retrouverons Depardieu au scénario de Potiche (voir la bande-annonce ci-dessus), de François Ozon, avec Catherine Deneuve et Fabrice Luchini, qui sortira en salles le 10 novembre 2010.

Adam Ikx

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image