Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Grace de Monaco : Olivier Dahan s'est senti ''insulté'' par la famille princière

13 photos
Lancer le diaporama

À deux jours de présenter en grande pompe – en ouverture – son film Grace de Monaco au Festival de Cannes 2014, Olivier Dahan s'est confié dans les colonnes du Journal du dimanche. Une nouvelle fois interrogé sur son contenu soit-disant sulfureux, et sur le boycott du Rocher, le réalisateur français a montré son agacement à l'égard d'une polémique qui n'aurait selon lui pas lieu d'être.

"Il n'y a pas de scoops dans mon film, donc pas de quoi en faire un drame", estime le cinéaste. Grace de Monaco combinerait événements réalistes – l'année 1962 est très particulière pour la princesse, qui se retrouve coincée entre un retour possible à Hollywood et ce rôle de princesse qu'elle maîtrise mal, face à un Rainier pris à la gorge par le président de Gaulle – et d'autres plus fantasmés. "C'est mon droit à la fiction", tempère-t-il.

"Je me sens insulté"

Mais il ne tarde pas à s'insurger devant les commentaires de la famille princière : "Ils me reprochent de faire du glamour ? Mais en 1956, le Palais a initié un film produit par la MGM sur le mariage de Grace et Rainier intitulé The Wedding in Monaco. Ils sont donc très forts pour se glamouriser eux-mêmes", tonne-t-il, appuyant légèrement là où ça fait mal. Selon lui, Monaco a été trop dur, et ce de manière injustifiée, avec son film. "Quand je lis dans leur communiqué que tout cela n'a été fait qu'à des 'fins commerciales', je me sens insulté", déplore Olivier Dahan. Avant de conclure : "Je ne sais pas ce qui les inquiète à ce point." Toujours est-il qu'aucun membre de la famille princière ne montera les marches mercredi soir...

L'autre point sombre de ce Grace de Monaco porté par la très glamour et précieuse Nicole Kidman, c'est la brouille en interne qui oppose Dahan au pape de la distribution, Harvey Weinstein. Ce dernier n'a toujours pas accepté le montage final du réalisateur et retarde les échéances de la distribution du film aux États-Unis. Attendrait-il l'accueil cannois ce mercredi 14 ? Selon Weinstein, "c'est réglé", même si Pierre-Ange Le Pogam, producteur du film via Stone Angels, a bien précisé au JDD que le contrat était encore en discussion. De son côté, Olivier Dahan en gardera un souvenir amer : "À l'époque où il a remonté Grace, je me suis senti pris en otage." Le sera-t-il encore mercredi soir aux côtés de Nicole Kidman ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel