Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Gwendoline Hamon séparée de Frédéric Diefenthal : pourquoi elle "culpabilise"

Gwendoline Hamon séparée de Frédéric Diefenthal : pourquoi elle "culpabilise"
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
13 photos
Dans un entretien à "Gala" paru le jeudi 25 février 2021, Gwendoline Hamon revient sur sa relation "fusionnelle" avec son fils Gabriel (16 ans), né de sa relation passée avec Frédéric Diefenthal. Elle déplore toutefois ressentir parfois ce sentiment de "culpabilité".

Dans un entretien accordé à Gala à l'occasion de la diffusion prochaine de la saison 5 de Cassandre (France 3), ainsi que de la minisérie Une si longue nuit (TF1), Gwendoline Hamon revient sur son combat contre le papillomavirus. Une condition - pourtant évitable grâce à la vaccination - qui touche souvent les adolescents. L'occasion pour l'actrice d'évoquer sa relation "fusionnelle" avec son fils Gabriel (16 ans).

Contrairement à certains parents, Gwendoline Hamon a élevé son fils avec chaleur et dans un souci constant d'entretenir le dialogue. "J'ai beaucoup de chance parce que j'ai une relation fusionnelle avec mon fils. Il est enfant unique de mon côté et comme je suis une grande communicante, je lui ai toujours beaucoup parlé. Avec Gabriel, on a des conversations où l'on est pas d'accord, où chacun argumente... La seule chose sur laquelle je ne tergiverse pas, c'est le respect. On est dans le culte de l'enfant-roi, à qui l'on veut tout donner, à qui on doit offrir le plus de chance possible... Je dis tous les jours à Gabriel que je l'aime, même si le mot est galvaudé", a-t-elle développé auprès de Gala.

"Une sorte de culpabilité persiste"

Ce lien si fort aurait pu être éreinté par la séparation des parents de Gabriel, Gwendoline Hamon et l'acteur Frédéric Diefenthal. Après un mariage en 2004 et l'arrivée de leur unique enfant, ils ont préféré se séparer en 2013. "Je culpabilise d'être séparée de son papa", admet Gwendoline Hamon, elle même fille de parents divorcés.
"Même si c'est devenu la norme désormais. De moins en moins de couples parviennent à rester ensemble toute une vie. On a un, deux, trois, quatre 'hommes de sa vie'. Pourtant, ceux que l'on a aimés un jour compteront toujours. Une sorte de culpabilité persiste : 'Est-ce que cela aurait été mieux si... ?'. Une séparation, ce n'est jamais gai ni facile, même quand cela se passe très bien", développe-t-elle.

Malgré le choc que peut être une séparation, Gwendoline Hamon sait positiver et voit certaines de ces conséquences comme une "grande force". "En étant confronté au manque, à la douleur qu'implique une séparation, l'enfant développe une hypersensibilité, mais aussi une grande force. C'est le cas de Gabriel. Ce sont des mômes qui vont s'adapter et comprendre plus vite comment marche le monde", a développé l'actrice de Nous finirons ensemble.

Retrouvez l'entretien de Gwendoline Hamon en intégralité dans le dernier numéro de Gala.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image