Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Helena Noguerra grand-mère : ce surnom improbable que lui donne son petit-fils et qu'elle trouve "punk"

Helena Noguerra grand-mère : ce surnom improbable que lui donne son petit-fils et qu'elle trouve "punk"
Par Justine Texier Journaliste
Passionnée de sport et de tennis, Justine est entrée dans le monde du people pour ne plus jamais en sortir ! A l’affût des moindres petits secrets du grand écran, elle est incollable sur les couples et les séparations. Vous ne pourrez pas lui cacher un gossip !
18 photos
S'il y a bien une comédienne dont le franc-parler n'est plus à prouver, c'est bien elle ! Toujours très honnête depuis le début de sa carrière, l'actrice n'a jamais eu sa langue dans sa poche et n'a pas hésité à parler de son âge dans les pages du magazine "ELLE", en kiosques actuellement. Jeune grand-mère, la quinquagénaire a notamment hérité d'un surnom bien particulier de la part de son petit-fils... qu'elle adore !

Il y a un an et demi, la vie d'Helena Noguerra a totalement changé : alors qu'elle venait à peine de passer le palier de la cinquantaine, l'actrice est devenue grand-mère d'un petit garçon, le fils de son fils unique, Tanel, discrètement devenu papa. Un grand cap à passer, qu'elle semble désormais avoir totalement accepté, puisqu'elle a révélé dans les pages du magazine ELLE que le bambin l'appelle... "mémé" !

Un surnom que les gens ont du mal à comprendre mais qu'elle adore. "J'ai 53 ans, je suis grand-mère et j'aime bien qu'on m'appelle 'mémé'. En général les gens se récrient : 'Mais non, ça fait vieux !'. Moi je trouve ça punk de se faire appeler 'mémé' et d'assumer son âge", explique-t-elle, attachée au fait d'assumer le temps qui passe, comme elle le dit si bien dans l'interview.

"Même chose quand on me dit : 'On ne te donne pas tes 53 ans'. Je réponds : 'Pourquoi me les prendre' ? Je les ai travaillées ces années-là, elles sont à moi'. On croit vous rendre hommage quand on vous dit : 'Tu es encore belle'. Mais je suis belle, même si je n'ai pas la même beauté qu'à 12 ans. On nous renvoie à une peur de l'âge. Oui, l'âge fait peur mais la résistance à cette pression sociale est d'être dans la flamboyance comme le font les hommes", argumente l'actrice, autrefois en couple avec Philippe Katherine. Et cette différence souvent faite entre la beauté des hommes et celle des femmes est un point qui l'interpelle beaucoup.

"Dans l'intimité, ils sont tristes de perdre leurs cheveux, de prendre du ventre mais on les consacre en une des magazines en parlant de leur charme. Il faut qu'on ait la même attitude jusqu'à ce que cette histoire d'âge des femmes ne soit plus un débat", assène-t-elle. A-t-elle élevé son propre fils dans cette optique ? Personne ne le sait, tant le jeune homme, mannequin, reste discret sur sa vie et sa mère.

Celle-ci s'était cependant confiée sur sa façon d'élever son enfant, né alors qu'elle avait 22 ans : "Tout était très instinctif avec Tanel. J'expérimentais beaucoup et l'enfant ne me pesait pas comme ça peut arriver plus tard. J'étais si jeune... C'était comme avoir un petit frère, je l'emmenais partout, s'était-elle souvenue. C'est la raison pour laquelle il est très libre. Je l'ai élevée seule, donc j'en ai fait quelqu'un de très indépendant."

En tout cas, Helena Noguerra semble s'épanouir dans sa vie de grand-mère, mais n'en révélera pas trop. Refusant de s'étendre désormais sur sa vie privée, elle avait justifié son choix de manière très claire : "Quand on débute, on est content de parler de soi et on ne se rend pas compte de l'impact sur ses proches. Mais en vieillissant, on réalise que toutes les choses dites se retournent un jour contre vous."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image