Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Izïa Higelin furieusement sexy et Mika sous le déluge au FNAC Live 2015

Izïa Higelin - Quatrième jour du festival Fnac Live sur le parvis de l'Hôtel de Ville à Paris le 18 juillet 2015.
113 photos
Lancer le diaporama
Izïa Higelin - Quatrième jour du festival Fnac Live sur le parvis de l'Hôtel de Ville à Paris le 18 juillet 2015.
La 5e édition du festival gratuit parisien s'est refermé par un festival de prestations énergiques... et la pluie.

Après les shows charmeur des Brigitte et enflammé de Christine and the Queens, le FNAC Live 2015 s'est poursuivi par une soirée électrique menée tambour battant par The Shoes et Etienne de Crécy, avant de clôturer sur son quatrième soir avec Izïa furieusement sexy et Mika déchaîné sous une pluie battante.

Vendredi, la fin de semaine a donné lieu à une programmation taillée pour l'occasion. Bien entamé avec le fantasque dandy anglais Baxter Dury sous un soleil de plomb, ce troisième jour sur le parvis de l'Hôtel de Ville a vu Dominique A séduire, avant qu'au soleil couchant, The Shoes ne viennent tâter le dance-floor potentiel se trouvant devant eux. Livrant un set électro-rock bien fun, les Rémois ont fait danser le public parisien à l'instar de leur implacable Time to Dance, avant qu'Etienne de Crécy et son Super Discount, troisième du nom, ne transforme les pavés parisiens en une piste de dance digne de n'importe quel nightclub. Le tout sous les yeux d'un amoureux de musique électronique et indé, Woodkid.

Clôture oblige, samedi 18 juillet, le FNAC Live avait tapé dans le haut du panier pour son grand final. Les jeunes espoirs du rap français, Sianna et Nekfeu, se sont chargés d'ouvrir la journée sous le soleil. Mais c'est véritablement pour ce dernier, Ken Samaras de son vrai nom, que le public est venu en nombre. Le jeune rappeur blanc, qui vient de sortir son premier opus Feu (disque d'or en moins d'un mois), a littéralement retourné le parvis de l'Hôtel de Ville, à coups de rimes implacables et d'énergie débordante. Aux barrières, les fans accusaient le coup, entre la chaleur et les violentes bousculades qui ont provoqué quelques malaises, mais sur scène, Nekfeu le bienveillant a joué les rappeurs protecteurs tout en assurant le spectacle telle une bête de scène. Armé de son charme indéniable de playboy, le rappeur et ex-membre de 1995 qui a grandi dans le 15e arrondissement de Paris, a fait l'unanimité.

Après l'énergique set des Maliens de Songhoy Blues (l'un des récents coups de coeur de Damon Albarn, le leader de Blur), c'est au tour d'Izïa Higelin de prendre possession de la scène. Sous les yeux de son papa Jacques Higelin, la jeune rockeuse n'a pas fait tâche dans le décor du jour, pas franchement rock'n'roll. Énergique à souhait et furieusement sexy, Izïa a fait grimper la température avec ses compositions françaises (La Vague) et anglophones (So Much Trouble).

En dépit d'un ciel menaçant qui laissait préfigurer la suite des festivités, The Avener s'est chargé de faire danser le public parisien. L'électro du Niçois a fait son effet, mais à la seconde où il a quitté la scène, c'est la pluie qui s'est invité au spectacle. À dix minutes du concert de clôture orchestré par Mika, un orage a déversé son torrent de pluie sur la place parisienne et ses 30000 festivaliers, trempés jusqu'aux os. Et si la menace d'une annulation a pesé, Mika a fini par monter sur scène sous des trombes d'eau. "Vous êtes un peu mouillés ?", ironisera-t-il au piano. Le génial chanteur britannico-libanais a finalement eu raison de l'orage en revisitant ses tubes, Grace Kelly, Lollipop, Relax ou encore Big Girls et la bien-nommée Underwater, tout en présentant ses dernières compositions extraites de No Place In Heaven, telles que Boum boum boum ou Talk About You. Après une heure d'un show humide mais endiablé, Mika a refermé la boutique avec Love Today, des confettis et une standing-ovation méritée. Un parfait final mémorable pour un festival qui aura attiré plus de 130 000 personnes sur quatre belles journées.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

M. Pokora a révélé sa nouvelle couleur de cheveux sur Instagram le 18 mars 2020. Il est passé au rose. Le chanteur français est confiné à Los Angeles, auprès de sa compagne Christina Milian, leurs fils Isaiah et Violet, la fille de Christina.
Lolita Séchan raconte que quelqu'un lui a "volé son identité" et s'est fait passer pour elle sur l'application AdopteUnMec. Le 3 mai 2020.
Christina Milian filme M. Pokora en train de réaliser une pâte à pizza le 16 avril 2020.
Lolita Séchan raconte que quelqu'un lui a "volé son identité" et s'est fait passer pour elle sur l'application AdopteUnMec. Le 3 mai 2020.
Amel Bent filme son mari Patrick Antonelli en train de cuisiner torse nu le 19 avril 2020.
Sophie Tapie filme son frère en train de prendre une douche en musique, le 2 mars 2020.
Isaiah regarde la télévision avec sa maman, Christina Milian, le 22 juin 2020.
Marwa Loud raconte sur confinement à "Purebreak", le 22 avril 2020.
Billie Eilish en vacances à Hawaï, le 10 janvier 2020 sur Instagram.
Camélia Jordana dans "On n'est pas couché", sur France 2, le 23 mai 2020.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel