Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

J.K. Rowling : L'auteure d'Harry Potter accusée de transphobie

J.K. Rowling : L'auteure d'Harry Potter accusée de transphobie
Par Gonzague Lombard Rédacteur
Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
J. K. Rowling à la première de la série HBO "Finding The Way" à New York, le 11 décembre 2019.
13 photos
Lancer le diaporama
J. K. Rowling à la première de la série HBO "Finding The Way" à New York, le 11 décembre 2019.
Sur les réseaux sociaux, J.K. Rowling n'hésite jamais à crier tout son amour pour la communauté LGBT+. Mais voilà qu'elle est arrivée à se mettre une bonne partie de ses membres à dos...

Elle a décidément la formule magique pour se mettre les gens à dos. Le samedi 6 juin 2020, sur Twitter, J.K. Rowling a partagé un article évoquant "le monde d'après", la société post-coronavirus et le sort qui serait réservé aux "personnes qui ont leurs règles". Mais cette dernière expression a provoqué l'hilarité de l'auteure de la saga Harry Potter, qui aurait sans doute préféré lire "les femmes". En réaction, elle a écrit : "Je suis sûre qu'il y avait un mot pour ces gens-là auparavant. Est-ce que quelqu'un peut m'aider ?" Sauf qu'en plein Mois des fiertés, un tel message fait tâche. Pour rappel, des personnes trans ou non binaires vivent toujours avec leurs cycles menstruels. La remarque de l'écrivaine lui a valu d'être accusée de transphobie.

Ni une ni deux, J.K. Rowling s'est défendue bec et ongles, expliquant qu'elle avait toujours été proche de la cause LGBT+. Ce qui ne l'a pas empêchée de détailler encore un peu plus son discours polémique. "Si le sexe n'est pas quelque chose de réel, alors l'attirance entre personnes du même sexe n'existe pas, a-t-elle poursuivi sur le réseau social. Si le sexe n'est pas quelque chose de réel, la réalité qu'ont vécue les femmes est effacée de l'histoire. Je connais des personnes trans, je les aime, mais supprimer le concept de genre empêche beaucoup de personnes de parler de leur propre existence. Ce n'est pas de la haine, juste la vérité."

Ce n'est pas la première fois que les actes et les paroles de J.K. Rowling sont remis en cause. En mars 2018, déjà, elle avait aimé un tweet affirmant que les femmes trans n'étaient que "des hommes en robe". "L'idée qu'une femme comme moi, qui soutiens les personnes trans depuis des années, puisse les détester n'a aucun sens, précise-t-elle aujourd'hui. Je marcherai à vos côtés si vous êtes discriminés parce que vous êtes trans. Mais ma vie entière est construite sur le fait que je suis une femme. Je ne pense pas que ce soit de la haine de le dire." Sur les réseaux sociaux, l'auteure britannique évoque régulièrement son amour pour la communauté LGBT+, imaginant des relations inattendues, avec moult détails, entre certains de ses personnages. Dans ses livres, en revanche, elle n'a toujours rien écrit de clair à ce propos...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image