Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

James Franco a-t-il couché avec Lindsay Lohan ? ''Je ne veux pas m'en vanter''

James Franco et les femmes, c'est une histoire qui vaudrait bien un jour qu'on s'y penche plus longuement. Autant dans sa vie privée qu'à l'écran, sa relation avec ces demoiselles a toujours souffert d'ambiguïtés, de mystères et de concessions. Invité d'Howard Stern sur la radio SiriusXM, la star actuellement à l'affiche du Monde fantastique d'Oz et du sulfureux Spring Breakers s'est exprimée sur le cas de deux stars hollywoodiennes, toutes deux sous le feu des projecteurs pour des raisons très différentes. Sans concession, l'acteur a dû se confier...

Lindsay Lohan, le coup d'un soir ?

Discret sur une vie privée que l'on verrait volontiers comme insaisissable, James Franco a longtemps fait l'objet de rumeurs autour d'une relation amoureuse entretenue avec Lindsay Lohan. Pour le journaliste, impossible de passer outre la question qui fâche : "Vous avez refusé les avances sexuelles de Lindsay Lohan, n'est-ce pas ? Bien avant, quand elle était plus brûlante", demande-t-il avec humour. À James Franco de répondre à demi-mots par une autre affirmative : "Pauvre Lindsay Lohan. Je ne lui ai pas parlé depuis longtemps... On était amis." L'un n'empêchant pas l'autre, Howard Stern insiste. La star de 34 ans, acculée, hésite : "Je veux dire, je ne veux pas m'en vanter." A l'époque – en 2005 soit dans les fameuses dix dernières années où la blonde rebelle a été arrêtée pas moins de six fois – Lohan "avait déjà des problèmes", tente d'expliquer James Franco, qui confie alors être pourtant habitué à ce genre de cas : "Honnêtement, c'était une amie. J'ai rencontré beaucoup de gens qui avait des problèmes et parfois, vous ne voulez pas faire ça [recaler la personne, en l'occurrence]."

Aujourd'hui, pendant que Lindsay Lohan a fait des barreaux de prison ses nouveaux compagnons quasiment auquotidien, James Franco tente de construire une relation durable. Croulant sous divers projets, l'acteur confie à l'antenne qu'il est actuellement maqué. Et si c'était avec la délicieuse Ashley Benson, l'une de ses partenaires à l'écran dans le Spring Breakers d'Harmony Korine, avec qui il a fraîchement parodié le tube Love You Like A Love Song de Selena Gomez . "Je vieillis, j'aimerais avoir une relation longue durée", a-t-il confié à Howard Stern.

Anne Hathaway, la boudeuse

Il n'y a pas plus de deux ans, James Franco et la future oscarisée Anne Hathaway faisaient équipe pour animer la cérémonie des Oscars 2011. La prestation du duo ne fait pas du tout l'unanimité et la critique s'abat sur eux. Aujourd'hui, aucun des deux n'en a subi les conséquences. Si ce n'est le fait que les deux acteurs se sont longtemps boudés. Aujourd'hui très critiquée aux Etats-Unis – elle est l'objet d'une vague de haine pilotée par ceux qu'on appelle les "Hatha-haters" - Anne Hathaway appréciera le soutien, même vague, de son ex-partenaire.

Lorsque Howard Stern commence à évoquer la star des Misérables, James Franco répond du tac au tac : "Elle ne veut pas que j'en parle, mais d'accord... Nous ne nous sommes pas parlés pendant un moment... Anne et moi sommes réconciliés, au passage. Retenez cela. C'était vraiment un moment difficile après les Oscars. Elle n'était pas fâchée contre moi, je pense... Elle n'a pas dit qu'elle était en colère contre moi pour ce qu'il s'est passé... Les critiques ont été tellement méchantes." Des critiques qui frappent aujourd'hui Anne Hathaway pour un tout autre sujet, lui répond Howard Stern, lequel affirme ne pas l'apprécier (il préfère le terme "dislike" au mot "hate") à cause de ses discours téléphonés et très écrits et de son attitude fausse et théâtrale, bien malgré ses talents d'actrice. "Je ne suis pas un expert en 'détracteurs d'Anne', mais je pense que c'est peut-être ce qui déclenche cette animosité", avoue James Franco.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel