Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

James Franco accusé d'inconduite sexuelle : un accord trouvé avec les deux élèves de son école

James Franco accusé d'inconduite sexuelle : un accord trouvé avec les deux élèves de son école
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
13 photos
Comme le rapporte l'agence Associated Press le lundi 22 février 2021, James Franco a trouvé un accord dans le cadre de son procès pour "inconduite sexuelle". Deux femmes, des élèves de son école de cinéma, avaient porté plainte et l'accusaient de les avoir exploitées afin d'interprèter des scènes de sexe explicites.

James Franco a trouvé un accord avec les deux femmes ayant déposé plainte contre lui pour inconduite sexuelle, en 2019. Comme le rapporte l'agence Associated Press, un accord a été signé entre l'acteur de 42 ans, Sarah Tither-Kaplan et Toni Gaal. Lorsqu'elles étaient étudiantes, elles avaient suivi une "masterclass sur les scènes de sexe" animée par James Franco.

Les deux femmes ont porté plainte parce que l'acteur a poussé leur classe à jouer des scènes de sexe explicites, notamment une scène d'orgie, qui allait bien au delà de l'aspect formation du cours. L'école en question fondée par James Franco, la Studio 4, qui ouvrait en 2014, fermait trois ans plus tard.

Pour l'heure, aucune somme d'argent n'a été mentionnée. Les deux parties ont annoncé avoir trouvé leur accord au juge, sans en préciser les termes.

Dans leurs plaintes, Sarah Tither-Kaplan et Toni Gaal expliquaient que les leçons menées par James Franco lui permettaient d'installer une emprise. Elles s'estimaient "harcelées et exploitées sexuellement" lors de ses cours, mais aussi en dehors. À l'époque du dépôt des plaintes, les avocats de James Franco publiaient un communiqué dans lequel il démentait ces accusations.

Avec quatre autres femmes, Sarah Tither-Kaplan racontait plusieurs agressions commises par James Franco dans The Los Angeles Times, en janvier 2018. Elle expliquait qu'il avait renvoyé des gardes de sécurité du plateau de tournage du film The Long Home (2015) pendant une scène de sexe oral. James Franco aurait ainsi "profité de son pouvoir en exploitant des femmes non-célèbres qui travaillaient sous sa protection en leur promettant des opportunités".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image