Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Jean-Baptiste Maunier, le vide post-Choristes : "J'avais besoin de m'échapper"

Jean-Baptiste Maunier, le vide post-Choristes : "J'avais besoin de m'échapper"
L'acteur principal du film culte "Les Choristes" revient sur le succès, ses conséquences et son actualité aujourd'hui, plus de dix ans après le film de Christophe Barratier.

Il a bien changé en dix ans, mais son visage, lui, ne laisse place à (presque) aucun doute. Jean-Baptiste Maunier, l'enfant-star propulsé par Les Choristes, brille aujourd'hui, loin de son passé. Présent au Festival de Cannes dans le cadre du tremplin des Talents Adami 2016, l'acteur et grande tige de 25 ans a répondu à nos questions.

Venu présenté le court métrage d'Olivier Van Hooftstadt, A/K, le très sympathique et jeune comédien a évoqué sa drôle d'expérience sur le projet. Le court métrage, complètement barré, lui offre un personnage de "reclus de la société qui ne demande rien à personne". Face à la caméra, barbu, le regard intense, Jean-Baptiste Maunier casse l'image du garçon sage qu'il a longtemps traîné.

"En sortant du casting, je me suis dit 'qu'est-ce que j'ai fait'. On est dans une petite salle de 9m2, c'est de l'impro et t'as un réalisateur avec une caméra qui te dit 'vas-y y'a un chien qui te saute dessus, là tu prends un pistolet, va pêcher' et tu as dix minutes. Je suis sorti de là en me disant 'jamais je l'aurai'", s'est souvenu le jeune comédien, loin d'être confiant.

Aujourd'hui, à cheval entre la musique, le cinéma et le théâtre, Jean-Baptiste Maunier prend son pied. Héritée des Choristes, cette "envie de faire de la comédie" a été renforcée par une période sa vie très méconnue du grand public. En effet, après la furia des Choristes, le jeune adolescent a disparu des écrans de radar. Contrairement à Christa Theret qui avait par exemple continué après LOL, le jeune interprète de Pierre Morhange a pris un tout autre chemin. "Je suis parti aux Etats-Unis faire des études de théâtre. Et là-bas j'ai beaucoup appris. Ils font tout, à l'américaine. Cours de chant, danse, comédie musicale...", raconte-t-il.

J'avais besoin de m'échapper un peu après toute la folie médiatique

Sans filtre ni nostalgie, le comédien nous confie avoir eu "besoin de s'échapper un peu après toute la folie médiatique autour des Choristes et ces deux années de tournée". "Juste après mon bac, je suis parti là-bas, et ça s'est fait un peu par hasard, en vacances avec mes parents, se souvient-il. Je ne savais pas ce que je voulais faire après le bac, si je voulais rentrer dans une école à Paris. Donc j'ai tenté, faire un break, apprendre une autre langue, partir à l'aventure à 17 ans sans ses parents. J'avais envie de ça. "

C'est loin de la France et de ses parents qu'il tourne une page de sa vie et rentre dans l'âge adulte. Le temps aussi de digérer le succès des Choristes. "Quand tu es jeune, tu vis plus le truc que tu ne l'analyses. J'avais mes parents pour m'encadrer. Et je n'habitais pas à Paris, mais à Lyon, où j'étais des écoles 'normales'."

Personne ne voulait des Choristes

Aujourd'hui, Jean-Baptiste Maunier ne renie pas son passé, même s'il tente de se défaire une étiquette, non sans souffrir. "On te colle une image 't'es l'enfant des Choristes' dont on te fera pas passer tel casting parce que t'as fait ça, mais nous on n'a rien demandé. Benoît Magimel l'a très bien géré ça", analyse-t-il, en espérant vivre la même trajectoire de course. Il poursuit : "C'est marqué. Le fait d'être aux Enfoirés, le film qui repasse régulièrement... tu es encore vu comme le gamin des Choristes. Je ne cracherais pas dans la soupe, parce que c'est ce qui m'a donné cette passion et permis de faire ce métier, mais bon voilà, c'était il y a 10 ans quoi. Il faut passer à autre chose."

Revenant justement sur l'expérience du film réalisé par Christophe Barratier, Jean-Baptiste Maunier se souvient que le succès était inattendu. "Personne n'y croyait, personne n'en voulait de ce film, assure-t-il On a eu toutes les pires problèmes sur le tournage, canicule, grève des intermittents, chef-opérateur qui se barre, un acteur qui ne veut plus venir. On s'est tous dit que si on faisait 200 000 entrées, on serait content."

Douze ans après la sortie, Jean-Baptiste Maunier a soif de projets. Décidé à prouver aux autres qu'il n'est pas juste que "l'enfant des Choristes", il enchaînera prochainement le tournage d'un unitaire avec Hélène de Fougeroles et Olivier Sitruk pour France 3, son concert à l'Européen le 6 juin, un album en préparation et peut-être un projet de théâtre.

Christopher Ramoné

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image