Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Jean-Luc Mélenchon : sa nouvelle attaque contre Laurence Ferrari !

Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
2 photos
Lancer le diaporama

Premier président du bureau national du Parti de gauche et député européen, Jean-Luc Mélenchon a une tendance reconnue au tâclage. Au-delà d'imposer ses idées, le politique fait du bruit médiatiquement en attaquant des personnalités, ce qui tombe bien lorsque l'on a la promotion de son livre à faire. Ciblant régulièrement les journalistes à forte notoriété du PAF (David Pujadas qu'il traite de laquais, Marc-Olivier Fogiel qu'il estime avoir été d'une vulgarité totale avec lui ou encore Arlette Chabot et Anne-Sophie Lapix qu'ils surnomment "perruches"), il est impitoyable avec Laurence Ferrari. Lors de l'émission Paris Dernière, le député a réitéré et rajouté une couche sur son opinion vis-à-vis de la présentatrice du 20 heures de TF1.

Actuellement en congé maternité puisqu'elle attend un enfant avec son époux Renaud Capuçon, Laurence Ferrari a subi de nouveau les foudres de son meilleur ennemi. Sa tirade apparaît dans l'émission Paris Dernière animée par Philippe Besson qui sera diffusée le 6 novembre. Jean-Luc Mélenchon résume son inimitié avec Laurence Ferrari : "Il y a une frontière de classes qui nous sépare."

Dans l'ambiance d'un restaurant aux allures intellectuelles, il s'explique avec sa verve bien connue : "La dame qui m'insulte, qui dit que je n'ai pas de programme, elle gagne un million d'euros par an pour lire un prompteur [attaque qu'il avait déjà faite dans une interview à Télé-Loisirs]. Et la même femme, on me dit : "Elle est enceinte, vous pourriez prendre des précautions." Mélenchon affûte alors ses arguments : "Elle travaille dans une entreprise où il y a des centaines de femmes qui sont en contrat d'intermittent du spectacle et qui ne peuvent pas déclarer leur maternité sinon elles perdent leurs allocations chômage."

Jean-Luc Mélenchon s'imaginant au pouvoir, en vient alors sur les dispositions qu'il prendrait face aux salaires de ceux qui gagnent 20 fois le revenu moyen : "Madame Ferrari a une raison de me détester. Si j'arrive au gouvernement, je lui prendrais 700 000 euros sur son million annuel. Je comprends que ça l'énerve."

Le mot de la fin permet à cet homme politique d'intégrer son nouvel ouvrage : "Alors elle vient pas après jouer sa sucrée du genre 'oui vous comprenez, c'est un débat idéologique...' Quoi ? Vous voulez discuter de quoi madame ? Il y a un livre, quand vous voulez on en discute."

Dans son foyer, Laurence Ferrari ne doit pas jubiler à l'écoute de ces déclarations enflammées. Toutefois, à force de s'acharner sur elle, Jean-Luc Mélenchon ne risque-t-il pas de passer pour l'attaquant redondant et de servir celle qu'il critique tant ? Invité de Vivement Dimanche dont la diffusion a lieu le 7 novembre, Jean-Luc Mélenchon souhaite montrer son autre visage que celui de brute "pour laquelle on veut me faire passer", précise-t-il. Avec le roi de la politesse cathodique qu'est Michel Drucker, il a en tout cas été ravi de la gentillesse ambiante.

Retrouvez l'extrait vidéo de Paris Dernière ci-dessus.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image