Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Joan Rivers : Embrouilles sur les causes de sa mort, sa fille refuse l'autopsie...

Joan Rivers : Embrouilles sur les causes de sa mort, sa fille refuse l'autopsie...
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.

C'est à n'y plus rien comprendre ! Alors que les bureaux des services sanitaires de la ville de New York ont dévoilé leur rapport pour éclaircir le mystère autour des causes exactes de la mort de l'animatrice et comique américaine Joan Rivers, voila qu'on apprend que sa fille unique Melissa - laquelle avait immédiatement réagi à l'annonce des résultats - refuserait qu'une autopsie soit réalisée. Cela implique que l'arrêt cardio-respiratoire annoncé comme cause principale du décès de la star de Fashion Police ne demeurera qu'une très forte supposition...

Melissa Rivers a tranché : pas d'autopsie. C'est le site américain TMZ qui révèle que la productrice de l'émission de mode Fashion Police a posé son veto et que les médecins légistes devront ainsi se soumettre à sa volonté en l'absence de toute suspicion de meurtre (seule entorse possible à sa demande).

Le bureau Medical Examiner, qui menait l'enquête après la mort de Joan Rivers survenue le 4 septembre 2014, avait conclu à un arrêt cardio-respiratoire causant des dommages irréversibles sur le cerveau de la piquante octogénaire. Le médecin légiste avait même parlé d'une "complication prévisible" alors que la star était hospitalisée à la clinique privée Yorkville Endoscopy pour évaluer les évolutions de sa voix et guérir ses reflux acides. La diva, anesthésiée par du Propofol (médicament ayant causé la mort de Michael Jackson mais visiblement pas considéré comme suspect dans le cas de Joan Rivers), aurait également subi une biopsie – pour laquelle elle n'avait pas donné son consentement – des cordes vocales par son médecin personnel, le Dr Gwen Korovin, oto-rhino-laryngologiste.

Dans cette affaire, la non-réalisation d'une autopsie pose problème car il est impossible d'évaluer à 100% la cause exacte de la mort. Seul un examen approfondi permettrait de voir si la gorge de la star n'aurait, par exemple, pas été perforée pendant l'intervention ou si elle n'a pas subi d'autres traumatismes...

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image