Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Joaquin Phoenix : Ses parents ont fait partie d'une secte accusée de pédophilie

Joaquin Phoenix- Montée des marches de la cérémonie de clôture du 70e Festival International du Film de Cannes, France, le 28 mai 2017. © Denis Guignebourg/Bestimage
10 photos
Lancer le diaporama
Joaquin Phoenix- Montée des marches de la cérémonie de clôture du 70e Festival International du Film de Cannes, France, le 28 mai 2017. © Denis Guignebourg/Bestimage
L'acteur américain Joaquin Phoenix met les points sur les "i" et donne sa vérité sur son enfance, revenant également son alcoolisme qui a failli lui coûter la vie il y a plusieurs années...

À l'affiche de deux films en ce moment, Joaquin Phoenix incarne Jésus dans Marie-Madeleine dont la vedette n'est autre que sa compagne à la ville, Rooney Mara, mais il joue également le caricaturiste alcoolique John Callahan dans le biopic Don't Worry, He Won't Get Far on Foot, de Gus Van Sant, où il incarne cet artiste punk devenu paraplégique à 21 ans après un accident de voiture survenu au début des années 1970. À quelques détails près, un personnage proche de Joaquin Phoenix. Enfin pense-t-on.

"Mon alcoolisme a correspondu à un moment hédoniste de ma vie, rien à voir avec la douleur que cherchait à fuir Callahan", affirme-t-il dans une rare interview accordée au site culture du Point, Le Point Pop. La star Gladiator et Walk The Line parle avec ce franc-parler qu'on lui connaît. "Vous, les journalistes, vous pensez que ma vie est une lutte depuis l'enfance. Beaucoup d'erreurs ont été écrites, mais maintenant je n'en ai plus rien à foutre, je connais ma vérité. Oui, un soir, mes freins ont lâché et j'ai fait quelques tonneaux, mais je n'ai même pas été blessé. À aucun moment, je n'ai songé à cet épisode quand Gus m'a parlé du rôle. Mais je comprends votre réflexe, j'ai parfois le même", confie-t-il.

Au cours de l'interview, il est également question de croyance, puisque Joaquin Phoenix incarne un fascinant Jésus dans Marie-Madeleine. "Il y a encore cette croyance que, parce que mes parents faisaient partie des Enfants de Dieu, j'ai grandi dans une secte de bigots", déplore Phoenix. Fondée en 1968 par l'ex-télévangéliste David Berg, cette secte avait été dissoute en 1978 après des accusations de pédophilie et de prostitution.

"Mes parents, qui étaient des penseurs libres et naïfs, avaient été séduits par l'idée d'approcher la religion différemment, raconte l'acteur. Dès qu'ils ont réalisé les agissements de cette secte, ils nous ont emmenés loin de ces enfoirés. Je suis très en colère quand je lis qu'ils ont été irresponsables et qu'ils nous ont mis en danger : j'ai eu les parents les plus aimants, dévoués et protecteurs qui soient. Il faut condamner sans réserve ce genre de culte, mais soyons honnêtes : et l'Église catholique, combien d'enfants violés en son nom ? La corruption et l'abus de pouvoir existent dans toutes les religions."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel