Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kate Middleton accusée de jouer l'ultra-snob : sa vidéo fait réagir...

11 photos
Lancer le diaporama
La duchesse Catherine de Cambridge a enregistré le 19 avril 2017 une conversation avec le prince William et le prince Harry pour promouvoir l'opération Ok To Say de leur campagne Heads Together. Chacun s'y ouvrait sur des sujets très intimes.
La duchesse de Cambridge voulait faire parler, c'est réussi - mais pas la manière qu'elle escomptait.

Engager la conversation, c'est bien ; parler de manière intelligible, c'est mieux. Si Kate Middleton se démène concrètement depuis plus de deux ans pour briser la loi du silence en matière de santé mentale, bien aidée par William et Harry qui ont fait de sa cause la leur, certains ont du mal à entendre son message. Du mal... aux oreilles : suite à la vidéo que la duchesse de Cambridge a enregistrée cette semaine avec les deux princes pour le compte de leur campagne Heads Together, sa façon de parler a suscité de dures critiques.

Ce n'est pourtant pas la première fois que Kate, 35 ans, s'exprime devant une caméra, mais, cinq ans après son tout premier discours officiel, certains semblent encore la découvrir. Et n'apprécient pas vraiment. Mercredi 19 avril, en plus d'accueillir à Kensington des coureurs qui représenteront Heads Together au marathon de Londres ce dimanche, la jeune femme enregistrait dans les jardins du palais une séquence vidéo de près de 7 minutes, une conversation en toute intimité avec le prince William et le prince Harry sur des thèmes très personnels : les deux frères y évoquent même ensemble, d'une manière très émouvante, la mort de leur mère la princesse Diana. Cheville ouvrière du débat national ouvert sur le tabou de la santé mentale, Kate mène la discussion. Le but ? Donner l'exemple et faire comprendre aux gens qui souffrent de problèmes psychologiques qu'ils peuvent en parler sans avoir peur d'être stigmatisés. Sauf que certains internautes ont été prompts à stigmatiser la duchesse elle-même en raison de sa manière de parler.

Elle le fait exprès ?

"Heureusement qu'il y a des sous-titres, j'ai du mal à comprendre Kate avec son accent maniéré", reproche l'un des détracteurs. "Il y a une raison en particulier à ce qu'elle fasse en sorte d'avoir l'air ultra-snob ?", ironise un autre, sous-entendant que la jeune femme simulerait intentionnellement un accent ampoulé. "Super nana mais accent totalement bidon, bien plus snob que les princes", abonde un troisième. Des commentaires qui font écho à ceux d'anciennes camarades de classe de Kate au Marlborough College selon lesquelles sa manière de parler est devenue de plus en plus affectée avec le temps.

Pourtant, un spécialiste de l'étiquette sollicité par le Daily Mail distribue à la duchesse quelques bons points : "La duchesse de Cambridge, ne venant pas d'un milieu royal, à une prononciation en anglais standard presque parfaite, ce qui est souvent le cas avec les familles anglaises de la classe moyenne et supérieure", note William Hanson. Une prononciation à l'ancienne, académique, dont son mari le prince William s'est pour sa part un peu départi en adoptant des codes de l'Estuary English, accent et façon de parler plus modernes, propres au sud-est du pays et à Londres.

Si l'élocution de la duchesse focalise l'attention de certains, d'autres épinglent le prince Harry, dont le style verbal est beaucoup moins guindé. Non pas pour son débit de mitraillette et son manque d'articulation, qui rendent aussi la compréhension parfois difficile, mais plutôt en raison de l'usage d'expressions familières, en particulier "ain't" ("chuis pas") et "like" ("genre") : "C'est une chose pour les princes "d'adoucir" leur "accent" mais c'est vraiment dommage que le prince Harry se mette à dire "chuis pas" de manière aussi systématique, ce qui, quel que soit l'accent, est tout simplement du mauvais anglais", déplore le même expert.

C'est dit !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image