Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Kate Middleton : La reconnaissez-vous à 13 ans, quand on l'appelait Squeak ?

Kate Middleton : La reconnaissez-vous à 13 ans, quand on l'appelait Squeak ?
Par Guillaume J.
Kate Middleton avec l'équipe de hockey de l'école St Andrew (photo de l'album de 1995, sa dernière année, à 13 ans), où elle fut scolarisée de 1986 à 1995. Elle est restée dans les annales comme une grande championne, douée pour tous les sports !
16 photos
Lancer le diaporama
Kate Middleton avec l'équipe de hockey de l'école St Andrew (photo de l'album de 1995, sa dernière année, à 13 ans), où elle fut scolarisée de 1986 à 1995. Elle est restée dans les annales comme une grande championne, douée pour tous les sports !

La semaine dernière aura été assez importante pour Kate Middleton. Pour marquer le coup de sa toute première visite à Cambridge, dans le duché qu'elle a reçu conjointement avec William à l'occasion de leur mariage, le 29 avril 2011, la jeune femme avait choisi de marquer les esprits en osant, outre une robe rappelant la princesse Diana, un premier changement de style depuis sa "prise de fonctions" royale, affichant une nouvelle coupe de cheveux qui a évidemment été très commentée et à laquelle elle-même a dû s'habituer.

Après ce rendez-vous avec son présent et son avenir, la duchesse de Cambridge avait également rendez-vous avec ses souvenirs d'enfance. A l'occasion des célébrations de la Saint Andrew, qu'elle honorait à sa chic manière en portant un manteau de tartan, elle retournait à l'école élémentaire privée St Andrew où elle connut de 1986 à 1995 - bien avant l'Université Saint Andrews - "les plus belles années de sa vie", de son propre aveu, et où elle serait bien revenue en tant qu'enseignante, si son destin n'était pas tombé dans le giron de la Couronne d'Angleterre.

A Pangbourne, dans son Berkshire natal, la duchesse Catherine, 30 ans, a été accueillie en héroïne. Mais l'enfant du pays a une fois de plus forcé l'admiration par son caractère simple et avenant, dans la droite ligne du souvenir qu'elle avait laissé en ces lieux, à son départ en 1995, à 13 ans. Pour preuve, sa démonstration énergique et sans ambages de hockey sur gazon, malgré une tenue (jupe et talns hauts) qui ne s'y prêtait guère : inaugurant à l'occasion de sa venue l'Astroturf, nouveau terrain de sport de l'établissement, elle s'est donnée à fond, quitte à se retrouver dans des postures risquées.

A 12-13 ans, déjà une vedette et une vraie championne !

Passionnée de ce sport, qu'elle pratiqua assidument (après St Andrew, elle fut capitaine de son équipe au Marlborough College) et dont elle a de beaux restes (elle l'avait déjà démontré lors de la tournée royale au Canada), sa prestation du jour incita les agences photo et médias britanniques à fouiller dans leurs archives pour y trouver des clichés de Kate, issues de l'album scolaire de 1995 (sa dernière année) à l'époque où elle se découvrait une passion pour le sport : évidemment méconnaissable, alors en pleine adolescence, on la voit poser avec l'équipe scolaire de hockey, de rounders (variante britannique du baseball) ou de tennis. Sur l'une des photos, on devine qu'elle avait déjà à l'époque un problème de mèche de cheveux qui l'obligeait à se recoiffer sans cesse !

Lors de sa visite à St Andrew, Kate Middleton s'est montrée assez loquace, en se reconnectant avec ses souvenirs. Demandant si l'école avait toujours des mascottes, comme les deux cochons d'Inde qu'elle avait connus de son temps, elle a notamment révélé une anecdote amusante : le surnom qu'on lui avait attribué à l'époque, "Squeak" ! En réalité, il venait d'une des mascottes : "Il y en avait un qui s'appelait Pip, et l'autre Squeak, du coup, ma soeur [Pippa] s'est fait appeler Pip, et moi Squeak !", a-t-elle raconté. "C'est incroyablement émouvant d'être ici aujourd'hui", n'a-t-elle pas manqué de témoigner, dans le discours qu'elle prononça.

Le Daily Mail, qui propose une collection de photos d'archives plus vaste que la nôtre (avec notamment une photo de l'équipe de netball, variante du basket-ball, et une autre à la piscine), raconte comment Kate, dans ses jeunes années, est rapidement devenue une figure emblématique de l'école, notamment grâce au sport (ou plutôt des sports, car elle était excellente en tout), mais aussi par le biais de sa participation aux concours de rhétorique, aux ateliers théâtre durant les vacances scolaires, aux pièces, à la danse, à la musique (flûte, chant). Une vraie star en devenir, qui collectionnait les succès : championne avec l'équipe de hockey des 12-13 ans, défenseur clé et meilleure marqueuse de l'équipe de netball, championne des 12-13 ans sur 200m en natation (31"24), recordwoman du saut en longueur (4m14) et du saut en hauteur (1m39)... Elle s'était même vu remettre la Leslie Cup, récompensant l'excellence sportive chez les filles !

Impressionnant ! On comprend mieux pourquoi elle a dit que le sport avait pris à l'époque "une part importante dans sa vie".

En musique aussi, elle était douée. Membre de l'orchestre de chambre de St Andrew, d'un groupe de flûtistes auquel participait aussi sa soeur Pippa, soliste de la chorale qui fut même demandée pour un concours de Noël de la BBC, elle avait passé avec brio avant de quitter l'école des examens de chant et de flûte.

A tous ces talents s'ajoute un caractère qui semble n'avoir laissé que de bons souvenirs : "Elle était vraiment adorable, c'était une fille qui était la gentillesse incarnée", disent d'elle ceux qui l'ont fréquentée à l'époque. "Bien que ce n'ait pas été la plus expansive des élèves, elle était toujours bienveillante, de bonne humour et entourée d'amis. Incontestablement, c'était l'une de nos golden girls", ajoute un autre témoin. Certains se souviennent également que la famille Middleton avait tout pour elle : "A l'époque, ils vivaient dans une maison banale de trois chambres, dans le village de Bradfield Southend. La société de vente d'articles de fête pour enfants de Carole a été assez florissante pour qu'ils puissent envoyer leurs enfants dans des écoles privées, mais leur maison était modeste. Carole soutenait beaucoup ses enfants. Michael et elle ne manquaient pas un seul match de Kate et Carole participait toujours aux rounders mère-fille."

Pourvu qu'elle ne laisse pas tous ces talents étouffer sous le poids de la royauté !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image