Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Koh-Lanta : Fouzi et Ambre en couple ? Il s'explique sur leur relation complice ! (EXCLU)

Koh-Lanta : Fouzi et Ambre en couple ? Il s'explique sur leur relation complice ! (EXCLU)
Par Leila Messabih Rédactrice
A la télévision, rien ne lui échappe, des programmes de divertissements à la Top Chef ou Koh-Lanta, aux plus sérieux comme les journaux télévisés ou émissions de débat, rien ne lui échappe. En bref, tout ce qui touche au petit écran et aux médias, c'est son domaine.
18 photos
Des couples se sont déjà formés grâce à "Koh-Lanta". Au cours de cette édition du "Totem maudit", Fouzi et Ambre affichent une belle complicité. A tel point que certains se demandent s'il y a plus que de l'amitié entre eux... En interview pour "Purepeople.com", l'aventurier éliminé répond à cette grande question et s'explique.

Mardi 24 mai 2022, TF1 diffuse un nouvel épisode de Koh-Lanta, Le Totem maudit. Après l'élimination de Maxime, qui a entraîné le départ de Louana puisqu'ils étaient en binôme, c'est un autre aventurier qui est contraint de quitter le jeu. Il s'agit de Fouzi. Ce directeur financier de 28 ans a été désigné par Bastien pour disputer une épreuve éliminatoire face à Olga et Jean-Charles. Un jeu qu'il a malheureusement perdu, scellant la fin de son aventure. Auprès de Purepeople.com, Fouzi se livre sur cette expérience folle. Il évoque la rumeur disant qu'il a déjà participé à Koh-Lanta, sa relation complice avec Ambre ou encore son rapport à la faim.

Comment avez-vous vécu votre élimination ?

C'était très dur, cruel, vraiment une grosse déception. Je suis envoyé un peu au casse-pipe alors que je ne fais même pas partie des derniers sur l'épreuve de confort, je finis quatrième. Et puis ce jeu éliminatoire avec les boules où il faut être méticuleux, garder son calme... Moi je m'énerve, je suis très maladroit. Alors quand j'ai vu l'épreuve je me suis dit : "Merde, je ne vais quand même pas partir là-dessus !" Donc forcément il y a beaucoup de déception. J'arrive aux portes de la finale. J'avais même un boulevard parce que les aventuriers m'appréciaient, et cela compte même pour après avec les votes du jury final auprès de qui j'avais mes chances. Partir maintenant, c'est hyper décevant.

D'après vous, pourquoi Bastien vous a-t-il choisi ?

Je ne comprends pas sa décision mais j'essaye de rester positif. Je me suis dit que c'était le destin, que je reviendrai encore plus fort. Mais avec le recul, je trouve cela cruel. Il aurait peut-être pu choisir au mérite et désigner les trois derniers de l'épreuve. Mais pourquoi moi ? Surtout qu'on s'entendait bien, je ne lui ai jamais fait de coup de Trafalgar ni rien.

Il dit que c'est parce qu'il vous connaît moins, comprenez-vous ?

Je ne l'entends pas forcément. Parce qu'il n'avait pas vraiment d'atomes crochus avec Géraldine, il s'entendait bien avec François mais autant que moi. Je pense qu'il a fait un choix assez rapide en se disant que je ne lui en voudrais peut-être pas. Je l'ai bien pris sur le coup mais bon c'est quand même là que j'ai été éliminé.

En voulez-vous à Bastien de vous avoir choisi ?

Oui, et il le sait ! Il aurait peut-être pu choisir au mérite. Après, ce n'est pas lui qui m'élimine, c'est moi qui perd l'épreuve. Lui, il y participe en m'y envoyant.

Que pensez-vous du choix d'Ambre de désigner Jean-Charles ?

Je suis partagé. Jean-Charles disait qu'il en avait marre d'être dernier, qu'il voulait prouver ses forces. D'un côté, elle a appliqué ce qu'il a demandé. Mais de l'autre je n'ai pas compris. Elle aurait pu choisir Nicolas, ça aurait fait deux ex-jaunes. Pourquoi envoyer Jean-Charles ? C'était un peu bizarre.

Est-ce à ce moment-là que vous avez découvert l'alliance des ex-verts ?

J'avais des doutes. Surtout concernant François et Nicolas, on sentait qu'il y avait quelque chose de fort qui les liait. Ambre, un peu moins. Mais du coup les doutes se sont confirmés par la suite. C'était une alliance verte, une alliance du Sud aussi avec trois aventuriers qui se protègent entre eux.

Dans votre portrait, vous vous présentez comme "le Mbappé de la finance", une phrase qui a beaucoup amusé. D'où vient la comparaison ?

Je suis un grand fan de foot et j'ai fait référence à une phrase de Kylian Mbappé en interview où il disait qu'il ne fallait pas qu'on lui parle d'âge et qu'il était prêt à prendre ses responsabilités. Au quotidien, je suis aussi jugé par rapport à mon âge et mes fonctions de directeur financier. Alors sa petite phrase me correspond bien. Si tu es travailleur et bosseur, ça peut le faire. Cette petite punchline m'a fait rire et je la trouve sympa.

Sur les réseaux sociaux, certains s'amusent de votre relation "fraternelle" avec Ambre et avancent que vous attendiez peut-être plus. Qu'avez-vous à répondre ?

Avec Ambre on a quasiment le même âge, on s'entend hyper bien. Il y a une petite complicité entre nous, on se taquinait un peu mais ça reste vraiment de l'amitié. Elle est avec quelqu'un depuis des années. C'est un super gars d'ailleurs qui nous a accueillis un week-end à Montpellier. C'est un joueur de l'équipe de France de volleyball. Moi ça me fait rire, mais il n'y a aucune ambiguïté.

Plus tôt dans le jeu, Stéphanie a passé un petit moment dans l'équipe rouge. Elle a estimé que certains étaient "très fake", qu'en pensez-vous ?

J'ai été hyper surpris parce qu'elle n'avait pas du tout ce discours-là sur l'île. Je pense du coup que c'est son discours qui est fake parce qu'on ne l'a jamais entendue dire ça, elle a toujours été naturelle avec nous. Elle a malheureusement rejoint une équipe qui était déjà soudée et elle avait trouvé qu'on réfléchissait trop. Dans un jeu stratégique, on est obligé de réfléchir. C'est important de jouer avec le coeur, mais c'est bien d'utiliser le cerveau aussi.

Qu'est-ce qui a été le plus dur ?

Unanimement, c'est la faim. Dormir avec le ventre qui gargouille, c'est horrible. Je suis arrivé à 69 kilos, j'ai rarement fait ce poids-là. C'était assez choquant de me voir plat et sans relief. On parlait souvent de nourriture, de McDo, de burgers, de fondue... C'était juste atroce. Et puis il y a toute la force que l'on perd. J'ai un profil qui a besoin de carburant et à la fin je n'arrivais même plus à marcher, j'utilisais un bâton. Et puis la pluie le soir était dure à vivre parce que le toit n'était pas totalement étanche. Il y avait des gouttes d'eau... Et ça a duré au moins la moitié de l'aventure.

Concernant la faim, avez-vous pu vous rattraper depuis ?

Ah oui (rires) ! En deux semaines, j'avais repris une grosse partie des 15 kilos perdus durant l'aventure. Ça m'a fait du bien. Et même psychologiquement, je peux dîner à 20h et commander un Uber Eats à 22h. Je n'arrive plus à me dire que je vais être privé. Ce sentiment de privation a été tellement dur à encaisser que souffrir de la faim, c'est inimaginable pour moi.

Et le tacos d'un kilo ?

J'ai été invité par O'Tacos à manger ! J'y suis allé. Ce n'est pas bon pour la santé mais j'aime beaucoup. Après 33 jours d'aventure comme ça, c'était le minimum. Ce serait bien d'avoir un confort comme ça, il faudrait y penser.

Quel a été votre premier geste au retour ?

J'ai pris le train pour aller à Montreux directement, pour le travail. C'était très dur parce que le festival était dur. Je me suis absenté deux mois et je ne pouvais rien dire à mes collègues qui n'étaient pas au courant. Ils ne comprenaient pas où j'étais allé. Le retour, les relations avec les gens, c'était assez compliqué surtout les premiers jours.

D'après certaines informations, vous aviez déjà participé à Koh-Lanta en 2019 (saison annulée en raison d'une agression sexuelle), vrai ou faux ?

C'est vrai. Je remercie la production qui a été très sympa de nous donner une seconde chance. Ils m'ont rappelé cette année après avoir passé le casting comme tout le monde et c'est juste génial. C'était une joie énorme d'avoir cette deuxième chance. Ils n'étaient pas obligés de le faire, c'est extraordinaire.

Quels sont vos projets ?

Surtout des projets pro. Avec le groupe on se développe à Montréal, en Algérie, à Cannes. Il y a pas mal d'événements qui vont avoir lieu. Sinon, je continue ma vie normalement, je n'ai pas changé de quotidien.

Partant pour un Koh-Lanta All Stars ?

Carrément ! Par contre au niveau faim j'anticiperais et je partirais avec 15 kilos en plus pour à la fin avoir mon poids de forme. Je serai plus gros sur les premières épreuves mais à la fin ça sera mieux.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image