Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Le prince Charles garde la face : en privé, un père touché par les accusations de son fils Harry

Le prince Charles garde la face : en privé, un père touché par les accusations de son fils Harry
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
21 photos
Parmi toutes les bombes lâchées par le prince Harry et Meghan Markle lors de leur interview avec Oprah Winfrey, il y en a une qui fait très mal : celle qui accuse certains membres de la famille royale de racisme. Une attaque qui touche tout particulièrement le prince Charles.

Le prince William et Kate Middleton ne seraient pas les seuls à avoir été touchés par l'interview vérité de Meghan et Harry. Le prince Charles également aurait été peiné de voir son fils cadet évoquer son mal-être à la télévision américaine face à Oprah Winfrey, le 7 mars 2021. Parmi les nombreuses bombes lâchées par les Sussex, celle évoquant le racisme présumé de certains membres de la famille royale serait la plus douloureuse pour le prince de Galles.

A en croire une source du magazine People, citée le 18 mars, le prince Charles "se sent énormément déçu" : "Le prince croit en la diversité et ses actions le prouvent. Il était la première personne à mettre en lumière la génération Windrush [résidents britanniques venus des Caraïbes après la seconde guerre mondiale, NDLR] et sa contribution pour la société Britannique. Il a travaillé dur pour la communauté musulmane. De tous les membres de la famille royale, il est celui qui a pris cette question avec le plus de sérieux."

Lors de leur interview avec Oprah Winfrey, le prince Harry et Meghan Markle ont laissé entendre que certains membres de la Firme avaient eu des inquiétudes quant à la couleur de peau de leur fils Archie (22 ans) avant sa naissance. Depuis, cette accusation de racisme qui pèse sur la Couronne divise les Anglais et fait trembler la monarchie. Quelques jours après la diffusion de l'interview, le prince William est brièvement sorti du silence pour commenter : "Nous ne sommes vraiment pas une famille raciste", le grand frère du prince Harry a-t-il lancé à la volée lors d'une sortie à Londres avec Kate Middleton. A l'image de son aîné, le prince Charles continue de faire bonne figure en public. Le 16 mars, le Britannique de 72 ans était accompagné de son épouse Camilla pour visiter un centre de vaccination londonien (voir diaporama).

Une relation père-fils compliquée

Non seulement les Sussex ont affirmé avoir été témoins de remarques racistes, mais le couple est revenu en détails sur son départ de la monarchie pour la Californie, il y a maintenant un an. Lorsqu'ils ont annoncé leur décision, le prince Charles aurait - durant un temps - arrêté de répondre aux appels de son fils Harry. Dans la foulée, la Couronne leur aurait coupé les vivres, les poussant à piocher dans l'héritage laissé par Diana, notamment pour financer leur sécurité. Enfin, le prince Harry a confié avoir de la compassion pour son père et son frère qui seraient "piégés" dans le système monarchique sans pouvoir jamais en sortir, puisqu'ils sont les héritiers au trône après Elizabeth II.

Selon une seconde source citée par People, Harry et William auraient toujours eu "une relation compliquée" avec leur père. "Ce n'est pas simplement une relation père-fils. Il est leur père et leur patron, et ils lui sont redevables pour le financement de leurs bureaux et leurs vies." Pour la première fois depuis l'interview, le prince Harry aurait échangé par téléphone avec son père et son grand frère. Une prise de contact importante, mais qui n'aurait pas été particulièrement "productive" pour autant.

Les deux frères vont-ils vraiment se retrouver à Londres, le 1er juillet prochain, pour inaugurer ensemble la nouvelle statue hommage à Diana dans les jardins de Kensington ? Il s'agirait alors du grand retour du prince Harry depuis son installation en Californie, en mars 2020. Meghan Markle ne devrait pas faire partie du voyage puisqu'elle attend actuellement son deuxième enfant, une petite fille pour l'été prochain.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image