Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Léonard Trierweiler et l'affaire Julie Gayet : 'Ce qui comptait c'était ma mère'

Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.
11 photos
Lancer le diaporama
Léonard Trierweiler parle de sa mère Valérie et notamment du jour où l'affaire Julie Gayet a été dévoilée. Interview réalisée pour Clique.tv . Avril 2015.

Âgé à présent de 18 ans, Léonard Trierweiler est libre de faire et de dire ce qu'il veut. Et c'est pour Clique.tv que le jeune homme a décidé de tout déballer. Ses clashs avec Louis Sarkozy, la normalité "trop normale" de François Hollande... Le fils de Valérie Trierweiler s'est lâché. D'ailleurs, l'un des sujets forts de son entretien avec Mouloud Achour a naturellement été celui de la rupture de sa maman avec le président de la République.

L'image de François Hollande rejoignant Julie Gayet, un casque de scooter sur la tête, a marqué la France et a fait l'effet d'un tsunami au début de l'année 2014. Une époque dont se souvient parfaitement Léonard, qui révèle aujourd'hui comment il a appris la nouvelle de cette liaison secrète. "C'était dans la presse, la veille. A ce moment, devoir déménager de l'Elysée ou pas, je n'en avais rien à foutre. Ce qui comptait, c'était ma mère !", déclare le fiston solidaire.

Suite à cette terrible découverte, Valérie Trierweiler a été hospitalisée. Un souvenir douloureux que Léonard évoque à demi-mot : "C'était difficile, mais il fallait faire avec." Si sa maman a été protégée durant cette période, ne consultant pas les magazines ni Twitter, à l'inverse, Léonard s'est tout pris en pleine figure. "A ce moment, je ne regarde pas vraiment ce que disent les gens. Je passe au-dessus de ça car je n'ai pas le choix", déclare-t-il.

La question que tout le monde se pose alors est : "est-ce que François Hollande a parlé de cette histoire avec Léonard Trierweiler ?" La réponse de ce dernier est claire : "Non, et je préfère garder ça privé."

Cette terrible période n'a pas été la seule à avoir fait vibrer les murs de l'Elysée. On se souvient encore du tweet de soutien de Valérie Trierweiler envers Olivier Falorni, adversaire de Ségolène Royal aux législatives. Toujours solidaire de sa mère, le fils ne lui en a pas voulu. "Je me suis dit que ma mère est grande et qu'elle a ses raisons de faire ça. Je n'allais pas l'engueuler", confie-t-il. Puis il ajoute avec humour : "On a le droit de déconner quand on s'appelle Trierweiler, même si tout le monde ne le comprend pas."

Très compréhensif, Léonard Trierweiler a également été indulgent avec sa maman au sujet de la parution de son livre choc, Merci pour ce moment (Ed. Les Arènes). Jurant ne pas avoir été au courant de l'écriture de ce dernier, le jeune homme confie l'avoir lu et ressenti beaucoup de choses à sa lecture : "Ca m'a fait de drôles de sensations. Je trouve que c'est quelque chose de fort, surtout quand on est à ma place. C'était émouvant."

Décidément, avec une maman aussi médiatisée, Léonard Trierweiler a pas mal encaissé, ces derniers mois !

Sarah Rahimipour

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image