Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Lorie et l'enfer de l'endométriose : "J'aurai trois mois pour avoir un enfant"

Lorie et l'enfer de l'endométriose : "J'aurai trois mois pour avoir un enfant"
Couverture de "Télé Star" du 1er octobre 2018.
12 photos
Lancer le diaporama
Couverture de "Télé Star" du 1er octobre 2018.
Lorie Pester a révélé être atteinte d'endométriose à "Konbini" le 20 septembre dernier. Quelques jours après, la chanteuse et comédienne de 36 ans est revenue sur sa maladie et a parlé de son désir de devenir maman lors d'un entretien avec "Télé Star".

Lorie Pester a révélé qu'elle était atteinte d'endométriose, pour la première fois, à Konbini le 20 septembre 2018. Lors d'une nouvelle interview avec nos confrères de Télé Star, la comédienne de Demain nous appartient (TF1) a accepté d'en dire plus sur sa maladie, qui provoque de très fortes douleurs et engendre des problèmes de fertilité.

La jeune femme de 36 ans va droit au but et affirme qu'elle a vécu "l'enfer". Fort heureusement, elle a pris des traitements et eu recours à plusieurs opérations pour calmer ses douleurs. Grâce à eux, Lorie Pester a vu sa santé s'améliorer : "Ça m'a sauvée aussi car des nodules allaient attaquer certains organes. Si je n'avais pas été opérée en urgence, ça aurait pu être très grave."

En tournée, je prenais des antidouleurs pour tout supporter

On apprend également que l'endométriose de Lorie Pester a été diagnostiquée "il n'y a pas si longtemps que ça" même si elle "en a toujours souffert". "Quand j'étais en tournée, je prenais des antidouleurs pour tout supporter. Les dernières années, je devais planifier mon agenda en fonction de mes douleurs. J'avais mal trois semaines sur quatre. Je m'étais habituée à la douleur, et le jour où j'ai reçu un traitement, ça a tout changé", a-t-elle confié.

Lorie Pester a rappelé qu'elle avait fait congeler ses ovocytes en décembre en Espagne. "Mais, je dois recommencer car on n'a pas pu m'en congeler assez à cause de mon traitement. Je les congèle, a-t-elle déclaré. Mais je voudrais surtout avoir un enfant naturellement. Et pour cela, il faut que j'arrête mon traitement sur un temps donné. Une fois, le traitement arrêté, je n'aurai que trois mois pour tenter d'avoir un enfant."

Même si elle reste "assez positive", Lorie Pester est préparée à la possibilité de ne jamais avoir d'enfant et pense à une autre option : "Je sais que l'adoption peut aussi être une solution." Elle a également fait allusion à un certain homme qui partagerait sa vie. "C'est bien parti, je touche du bois", a-t-elle conclu.

Lorie Pester sortira son autobiographie baptisée Les Choses de ma vie (éditions Ipanema) le 4 octobre où elle se confiera à coeur ouvert sur son endométriose.

Une interview à retrouver dans son intégralité dans le prochain Télé Star, disponible le 1er octobre 2018 en kiosques.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image