Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Luc Besson accusé de viol par Sand Van Roy : nouveau rebondissement dans l'affaire

Luc Besson accusé de viol par Sand Van Roy : nouveau rebondissement dans l'affaire
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
Luc Besson sur le photocall de son film "Valérian et la Cité des mille planètes" à Rome en Italie.
19 photos
Depuis maintenant trois ans, Luc Besson nie fermement les accusations de viol qui pèsent sur lui. Son bras de fer judiciaire contre l'actrice Sand Van Roy vient de prendre un nouveau tournant en début de semaine.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Luc Besson contre Sand Van Roy. Le 25 janvier 2021, le cinéaste a été placé sous le statut de témoin assisté à l'issue de son audition par une juge d'instruction. Une information confirmée par son avocat Thierry Marembert et relayée par l'AFP. Cela fait trois ans maintenant que le réalisateur est accusé de viol par la comédienne belgo-néelandaise.

"Cette décision vient confirmer une nouvelle fois que les faits reprochés à Luc Besson n'ont aucun fondement", s'est félicité son avocat Thierry Marembert. "Elle intervient après un premier classement sans suite en février 2019 et des réquisitions contre l'ouverture de l'information judiciaire par un vice-procureur du parquet de Paris", a-t-il rappelé. Sollicités lundi soir sur ce développement, Mme Van Roy et son avocat, Me Francis Szpiner, n'ont pas réagi immédiatement. Le statut de témoin assisté est juridiquement placé entre celui de témoin et celui de mis en examen : il existe des indices pouvant faire croire à la culpabilité de la personne mais, aux yeux du juge, ils ne sont pas "graves ou concordants". La personne placée sous ce statut a accès au dossier et peut être mise en examen ensuite si les investigations apportent de nouveaux éléments rendant vraisemblable sa culpabilité.

Sand Van Roy avait porté plainte pour viol le 18 mai 2018 contre l'influent producteur et réalisateur français de 61 ans, au lendemain d'un rendez-vous avec lui au Bristol, un palace parisien. Deux mois plus tard, elle avait dénoncé d'autres viols et agressions sexuelles, commises selon elle au cours de deux années d'une "relation d'emprise professionnelle" avec le producteur. Ces plaintes avaient été classées sans suite le 25 février 2019 par le parquet de Paris qui estimait n'avoir pu "caractériser l'infraction dénoncée dans tous ses éléments constitutifs".

La comédienne avait alors déposé une plainte avec constitution de partie civile qui avait débouché sur l'ouverture d'une information judiciaire le 2 octobre 2019 pour "viols". Le parquet de Paris avait indiqué au juge être opposé à cette relance des investigations. Luc Besson avait été entendu en audition libre par les policiers en octobre 2018, puis confronté à son accusatrice en décembre. Huit autres femmes avaient par la suite accusé le réalisateur du Grand Bleu de gestes déplacés, voire d'agressions sexuelles, dans des témoignages recueillis par Mediapart, pour des faits en grande partie prescrits. Certaines avaient écrit aux enquêteurs ou été auditionnées en appui de la plaignante.

Je n'ai jamais contraint une femme à quoi que ce soit

"Je n'ai jamais violé une femme de ma vie. Je n'ai jamais levé la main sur une femme. Je n'ai jamais menacé une femme. Je n'ai jamais contraint physiquement ou moralement une femme à quoi que ce soit", avait balayé le réalisateur en octobre 2019. "Je regrette d'avoir eu une relation avec cette jeune fille alors qu'effectivement il y a un rapport de subordination, même si je l'ai pas vécu comme ça, mais c'est une évidence", avait-il ajouté.

Luc Besson est père de cinq enfants : Juliette (34 ans), née de ses amours avec Anne Parillaud, Shanna (28 ans), qu'il partage avec Maïwenn, puis Thalia, Sateen et Mao, nés de son mariage avec Virginie Silla. Il est aussi un homme d'affaires influent à l'origine de la création de la Cité du cinéma au nord de Paris. Il est une des figures françaises prises dans la vague d'accusations de femmes affirmant avoir été victimes de viols ou d'agressions sexuelles après la chute du producteur américain Harvey Weinstein en octobre 2017.

Ces affaires, portées sur les réseaux sociaux par le mouvement #Metoo et, en France, #Balancetonporc, se sont étendues à d'autres figures du cinéma comme le comédien Gérard Depardieu ou le réalisateur Christophe Ruggia. Elles se sont étendues bien au-delà du monde du 7e art, visant par la suite le monde du sport, de la politique ou encore celui de la cuisine.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image