Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Marc Lavoine, beau-père brutal dans ''Papa Was Not A Rolling Stone''

6 photos
Lancer le diaporama

Rêves d'ailleurs, crise identitaire, inégalité sociale et passage de l'adolescence à l'âge adulte sont autant de sujets abordés par Papa Was Not a Rolling Stone, le premier long métrage de Sylvie Ohayon adapté de son roman éponyme (prix de la Closerie des Lilas en 2011) et dont la bande-annonce a été révélée.

Des premiers extraits très attachants qui emmènent le spectateur dans les années 80. Stéphanie (Doria Achour) grandit à La Courneuve auprès d'une mère absente (Aure Atika) et d'un beau-père brutal (Marc Lavoine). Très vite, elle décide de se sortir de son quotidien morose. Grâce à l'amour de sa grand-mère, à ses lectures, à sa passion pour la danse et pour Jean-Jacques Goldman, elle se débat dans cette cité colorée où l'amitié est primordiale. Un jour, Stéphanie le sait, elle quittera la cité pour mener la vie dont elle a toujours rêvé. Le film raconte l'histoire de cet envol.

En 2001, alors âgée de 9 ans, Doria Achour faisait ses débuts au cinéma dans Les Femmes ou les enfants d'abord... de Manuel Poirier, où elle jouait la fille de Sylvie Testud. Près de quatorze ans plus tard, elle retrouve l'actrice de Stupeur et tremblements, désormais devenue sa prof de danse dans Papa Was Not a Rolling Stone. Âgée de 23 ans, diplômée d'un master de cinéma à la Sorbonne fraîchement obtenu avant l'été, Doria Achour fait partie de cette génération d'acteurs qui se lancent dans le grand bain, rêvant de marcher sur les traces d'une Hafsia Herzi ou d'Adèle Haenel.

Face à la jeune et talentueuse actrice (qui est aussi réalisatrice, après son court métrage Laisse-moi finir), on retrouvera un casting aussi éclectique qu'alléchant. Après À toute épreuve, Marc Lavoine poursuit son immersion dans les quartiers populaires et cette jeunesse qui ne demande qu'à être écoutée, même si, avec Papa Was Not a Rolling Stone, le contexte est très différent puisqu'il incarne un beau-père violent. Face à lui, Aure Atika, mais également Rabah Naït Oufella, Soumayé Bocoum ou encore Attica Guedj.

Papa Was Not a Rolling Stone, directement inspiré du livre autobiographique de la réalisatrice, sera dans nos salles le 8 octobre prochain.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image