Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Meghan Markle amère : Kate Middleton favorisée par la famille royale ?

Meghan Markle amère : Kate Middleton favorisée par la famille royale ?
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
Catherine (Kate) Middleton, duchesse de Cambridge et Meghan Markle, duchesse de Sussex assistent au match de tennis Nadal contre Djokovic lors du tournoi de Wimbledon "The Championships", le 14 juillet 2018
21 photos
Lancer le diaporama
Catherine (Kate) Middleton, duchesse de Cambridge et Meghan Markle, duchesse de Sussex assistent au match de tennis Nadal contre Djokovic lors du tournoi de Wimbledon "The Championships", le 14 juillet 2018
Repartie vivre dans son Los Angeles natal avec Harry et Archie, Meghan Markle continue son bras de fer judiciaire contre les tabloïds britanniques. La duchesse de Sussex estimerait que la famille royale ne l'aurait pas assez soutenue contre les critiques des médias, comme elle l'aurait fait pour Kate Middleton.

Doléances fondées ou pointe de jalousie ? A en croire une source du Daily Mail, citée le 27 avril 2020, Meghan Markle estimerait que la famille royale n'a pas été aussi juste envers elle qu'elle ne l'est pour Kate Middleton. L'épouse du prince Harry se serait plainte à des amis d'être désavantagée par rapport à sa belle-soeur en ce qui concerne la gestion des médias. Une pression médiatique qui est à l'origine du Megxit.

Selon cet "ami", la duchesse de Sussex jugerait que "si Kate était critiquée, personne ne l'accepterait". Ce qui l'irrite le plus serait l'idée que "si la presse critiquait constamment et inutilement Kate comme elle l'a fait avec elle, des changements en ce qui concerne la politique médiatique de la famille royale auraient été faits. Sans poser de questions (...). Personne ne l'aurait supporté et le système obsolète aurait été révisé". Le 19 avril dernier, après avoir officiellement pris leurs distances avec le reste de la famille royale, le prince Harry et Meghan Markle ont annoncé couper définitivement les ponts avec plusieurs médias britanniques, dont les tabloïds les plus populaires.

"Meghan a dit que personne au sein de la famille royale ne doit être surpris de l'annonce. Elle a dit que tout le monde savait exactement ce que ressentait Harry vis-à-vis des tabloïds britanniques et les changements qu'il voulait faire, a ajouté la source du Daily Mail, titre concerné par cette nouvelle politique médiatique des Sussex. Meghan a dit qu'Harry devait prendre position pour elle, leur fils et sa mère [Diana, NDLR]."

Le silence insoutenable de la reine

Pourtant, avant d'en arriver à quitter le Royaume-Uni et la Couronne pour partir vivre aux Etats-Unis, le prince Harry aurait "constamment" parlé du harcèlement de son épouse avec la reine Elizabeth et son père, le prince Charles : "Meghan a dit qu'il était exaspérant que les inquiétudes fondées d'Harry tombent dans l'oreille d'un sourd. Ils ont fait comme si c'était ainsi, faites avec." L'ex-actrice aurait affirmé son intention de ne pas laisser les médias "détruire sa vie et son mariage" : "Elle a dit que lorsqu'elle vivait en Angleterre, elle a été harcelée non-stop par les médias (...). Qu'elle a été traitée de manière injuste et critiquée sur tout, y compris sur le fait de se toucher le ventre pendant sa grossesse (...). Elle a dit qu'il [Harry, NDLR] devait prendre position et maintenant, ils le font ensemble."

Non seulement le prince Harry et Meghan Markle ont pris leurs distances avec la famille royale, ont posé leurs valises à Los Angeles et coupé tout contact avec plusieurs médias britanniques, mais la duchesse a engagé des poursuites judiciaires contre le groupe Associated Newspapers, après que le Mail on Sunday a publié une de ses lettres personnelles. La première audience face au juge s'est tenue (à distance) vendredi dernier.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image