Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Meghan Markle sous le feu des critiques : Kate et Camilla responsables de vieilles rumeurs ?

Meghan Markle sous le feu des critiques : Kate et Camilla responsables de vieilles rumeurs ?
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
20 photos
Les coups sont lancés entre la Californie et le Royaume-Uni. Accusée de harcèlement par certains de ses ex-employés royaux, Meghan Markle aurait une petite idée de l'identité de ses détracteurs... Les équipes de Kate, Camilla et Charles auraient contribué aux rumeurs qui l'ont prise pour cible dans les tabloïds ces dernières années.

Les relations des Sussex avec la famille royale semblaient en voie d'amélioration, mais rien n'est moins sûr... Le 7 mars 2021, la chaîne américaine CBS diffusera l'interview vérité du prince Harry et Meghan Markle avec Oprah Winfrey. Un entretien enregistré depuis la Californie, dans lequel le couple reviendra sur son départ de la monarchie il y a maintenant un an. Un épilogue qui prend finalement la forme d'un règlement de compte entre deux continents.

Dans une bande-annonce sur fond de musique dramatique dévoilée cette semaine, Oprah Winfrey interroge la duchesse de Sussex sur ce que peuvent penser Buckingham et la famille royale de cette prise de parole télévisée : "Je ne sais pas comment ils pourraient s'attendre qu'après tout ce temps nous puissions tout simplement garder le silence, si la Firme joue un rôle actif dans le fait de colporter des mensonges sur nous." Un lourd sous-entendu qui ne risque pas d'apaiser les tensions avec le palais, ravivées depuis les nouvelles accusations de harcèlement qui pèsent sur l'ex-actrice depuis quelques jours.

A en croire une source du Daily Mail citée le 4 mars, Meghan Markle tiendrait notamment pour responsables l'équipe administrative de son beau-père le prince Charles et sa femme Camilla, ou encore celle du prince William et Kate Middleton, pour certaines des rumeurs la concernant dans la presse. L'épouse du prince Harry aurait le sentiment que ces employés royaux, répartis entre Kensington Palace, Buckingham et Clarence House, auraient transmis aux médias certaines histoires négatives à son sujet.

La chaîne CBS va diffuser l'entretien du prince Harry, Meghan Markle et la présentatrice américaine Oprah Winfrey, le 7 mars 2021.

La source du tabloïd mentionne notamment la rumeur selon laquelle Kate Middleton aurait fini en pleurs pendant les essayages de sa fille Charlotte avant le mariage des Sussex ou encore la dispute présumée entre Harry et Angela Kelly, l'habilleuse de la reine Elizabeth, en ce qui concerne la tiare de Meghan pour ses noces. Les Sussex estimeraient "que les hommes en costumes gris étaient obsédés par l'idée de les détruire" lorsqu'ils étaient des membres actifs de la famille royale, entre 2018 et 2020.

Le palais de Buckingham "préoccupé"

Difficile de s'y retrouver entre toutes ces rumeurs autour du prince Harry et Meghan Markle, ravivées le 2 mars par un article du Times révélant une plainte pour harcèlement contre la duchesse, formulée par son ancien secrétaire de communication Jason Knauf, en octobre 2018. Il aurait dénoncé le comportement abusif de l'ex-actrice américaine en affirmant qu'elle aurait viré deux assistants et sapé la confiance d'un troisième membre du personnel.

Mercredi, Buckingham a réagi en se disant "très préoccupé" par cette affaire : "Notre équipe de ressources humaines examinera les circonstances relevées dans l'article. Les membres du personnel impliqués à l'époque, y compris ceux qui ont quitté la Maison royale, seront invités à participer pour voir si des leçons peuvent être tirées. A croise le Daily Mail, une dizaine d'employés seraient prêts à témoigner de leur expérience désagréable avec les Sussex...

Auprès du Times, les avocats des Sussex ont dénoncé "une campagne de dénigrement calculée basée sur une désinformation trompeuse et nuisible", lancée à quelques jours seulement de l'interview événement de Meghan et Harry. Dans un communiqué relayé par plusieurs médias, dont People, un porte-parole du couple a ajouté que "la duchesse est attristée par ces dernières attaques sur son comportement, d'autant plus qu'elle a elle-même été victime de harcèlement et qu'elle est profondément engagée à soutenir ceux qui ont subi douleur et traumatisme". Une tempête médiatique dans laquelle la mère d'Archie (21 mois) peut notamment compter sur le soutien de sa discrète meilleure amie, qui a pris sa défense dans un rare message posté sur Instagram.

Marine Corviole

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image