Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Michel Polnareff : Thérapie avec les prostituées, love story avec Sylvia Kristel

Michel Polnareff : Thérapie avec les prostituées, love story avec Sylvia Kristel
Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.
Michel Polnareff - Inauguration de la place Michel Polnareff et ouverture de l'exposition au MuPop (Musée des musiques populaires) qui lui consacre une rétrospective - Montluçon le 20 juin 2015.
21 photos
Lancer le diaporama
Michel Polnareff - Inauguration de la place Michel Polnareff et ouverture de l'exposition au MuPop (Musée des musiques populaires) qui lui consacre une rétrospective - Montluçon le 20 juin 2015.
Le célèbre chanteur a profité comme il se doit de la liberté sexuelle qui a marqué les années 1970. Sans complexe, il évoque sa fréquentation utile des prostituées et quelques étonnantes histoires d'amour.

Vingt-six ans sans sortir d'album et neuf sans monter sur scène, Michel Polnareff n'est pas du genre à céder à la pression du temps. De retour avec un nouvel album − presque achevé −, une autobiographie (Spèrme, à paraître le 24 mars aux éditions Plon) et une tournée (il sera du 7 au 11 mai 2016 en concert à l'Accorhotels Arena), l'interprète de L'Amour avec toi aborde la question de la sexualité pour les magazines Paris Match, Le Point et le Parisien Magazine.

Je voulais plaire, séduire et profiter de la jouissance

Ah... les années 1970, l'ère de toutes les libertés... voilà une époque qui rend Michel Polnareff particulièrement nostalgique. "C'était quand même marrant de se retrouver avec les belles blondes de ces années. Et aux États-Unis, personne ne savait qui je suis", lâche le chanteur de 71 ans. Un point important puisqu'il a permis à l'artiste "de sortir avec des filles qui se fichaient pas mal de Polnareff mais à qui Michel plaisait." Toujours à Paris Match, le chanteur confie que ce "besoin compulsif d'amour" était "purement sexuel" : "À l'époque, j'étais un vrai obsédé. Je voulais plaire, séduire et profiter de la jouissance. Tout cela s'est arrêté avec le sida. (...) Les gens qui n'ont pas connu les années 1970 manqueront vraiment quelque chose dans leur existence. L'amour était facile, marrant, sans conséquences."

Une période faste pour Michel Polnareff qui a multiplié les conquêtes et pas n'importe lesquelles puisqu'il est sorti, comme il l'indique dans Le Point, avec Lynda Carter, interprète de Wonder Woman dans la série culte des années 1970. Il est également tombé amoureux de Sylvia Kristel, célèbre actrice d'Emmanuelle. "Notre histoire a duré un an, ce qui pour moi à l'époque était un record. C'était une personne formidable, dépassée par ce qui lui arrivait. Ce n'était pas une fille facile, au contraire, elle était plutôt intellectuelle, elle était aussi un très grand peintre", confie-t-il.

Pour devenir un mec, je m'étais résolu à aller "aux putes"

Ce sont les prostituées, qui l'ont "déniaisé", qui ont tout appris à Michel Polnareff. Dans son autobiographie, dont le Parisien magazine s'est procuré des extraits, il raconte : "Pour vraiment devenir un mec, je m'étais résolu à aller 'aux putes'. Celle qui m'avait fait grandir était une Algérienne aux dents en or qui m'appelait 'mon biquet'." Sa première fois avec une femme de joie "plutôt traumatisante" qui a vite laissé place à de la tendresse : "La nuit, il m'arrivait d'en embarquer une en voiture juste pour qu'elle se réchauffe. Malgré leurs cuissardes, je voyais leurs jambes rougies par le froid. Je n'ai jamais supporté de voir les gens grelotter [lui-même a vécu trois ans dans la rue, NDLR]. J'ai toujours eu beaucoup de respect pour les prostituées."

Les trouvant utiles "à une société malade de solitude", Michel Polnareff explique même avoir vécu "ces rencontres" comme "une thérapie (...) avec des cours de rééducation sexuelle qui coûtent parfois beaucoup moins cher que les autres".

Sarah Rahimipour

Retrouvez l'intégralité des interviews de Michel Polnareff dans les magazines Paris Match, Le Point, en kiosques le 17 mars 2016. Et dans le Parisien Magazine du vendredi 11 mars.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image