Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Mireille Darc, son mari raconte: Sa nuit avec Alain Delon, ses derniers instants

Mireille Darc, son mari raconte: Sa nuit avec Alain Delon, ses derniers instants
Exclusif - Pascal Desprez sa femme et Mireille Darc - People à la générale de la pièce "A torts et à raison" au théâtre Hébertot à Paris le 25 janvier 2016. © Coadic Guirec/Bestimage
16 photos
Lancer le diaporama
Exclusif - Pascal Desprez sa femme et Mireille Darc - People à la générale de la pièce "A torts et à raison" au théâtre Hébertot à Paris le 25 janvier 2016. © Coadic Guirec/Bestimage
L'époux de Mireille Darc s'est confié à Marc-Olivier Fogiel sur RTL, au lendemain de la disparition de sa femme.

Moins de 48 heures après la mort de Mireille Darc, son mari Pascal Desprez a donné sa première interview, ce mardi 29 août. Symboliquement, c'est au micro de Marc-Olivier Fogiel, animateur qui avait reçu la défunte star dans son émission Le Divan et était l'un de ses proches, qu'il s'est exprimé. La voix tremblante et l'émotion évidemment vive, l'architecte parisien s'est confié. Il a notamment raconté les dernières heures de son épouse (depuis 2002) avant son décès "vers 1h50", lundi 28 août.

Son mari, triste et "révolté"

"Je suis au bord d'un précipice. Je commence un petit peu à remonter la pente. C'est terrible [...] J'ai été la voir là, elle est comme endormie. Maquillée, belle et endormie", a-t-il tout d'abord déclaré, avant d'évoquer "ce combat qui a commencé le 12 septembre par deux hémorragies cardiaques". Après des mois de souffrance, elle qui "a été mise deux fois dans le coma artificiel", c'est "épuisée" qu'elle s'est éteinte. "Les 3-4 derniers mois, elle les a passés ici, à Paris", raconte Pascal, faisant l'écho de la "petite flamme" qui brûlait encore en elle mais se rétrécissait. "Elle n'avait plus faim, plus envie de manger", avoue-t-il.

Pourtant, Mireille n'a jamais évoqué la mort à proprement parler. "J'aurais bien aimé que ça continue", lui a-t-elle dit il y a un mois et demi. C'est tout. "Je n'avais pas la force de répondre à ça", avoue Pascal Desprez, qui ne cache pas sa colère. "Je trouve que pour elle, c'est un peu méchant. 79 ans, c'est jeune aujourd'hui. Elle n'a fait que du bien, donné de l'amour dans sa vie, et c'est la santé qui l'a minée. C'est un peu dur pour une femme aussi belle, tendre, joyeuse, aimante. Elle n'a fait que donner. Je suis un peu révolté là-dessus", dit-il.

Sa "jolie nuit" avec Alain Delon, avant de partir

Puis, avec Marc-Olivier Fogiel, il a évoqué Alain Delon, avec qui il dit avoir vécu "une année très belle". Pas de jalousie mais plutôt de l'amour et un profond respect. Pascal Desprez a accepté celui qui fut l'amour de son épouse, et dont elle parlait tout le temps. Si l'iconique acteur – avec qui Mireille est restée en couple pendant une quinzaine d'années – venait régulièrement, Pascal Desprez raconte l'immense geste qu'il a fait pour son épouse. Samedi soir, "son cardiologue me dit : 'Pascal, elle ne prend plus les médicaments, elle ne se nourrit plus'. Sans hésiter, j'ai directement appelé Alain", dit-il.

Mieux encore, il invitera Alain Delon à rester dormir. "Une seule fois en 21 ans, il a dormi à la maison, glisse Pascal Desprez. C'était un cadeau pour elle. Elle était dans le coma, mais je savais qu'elle le savait. C'était une jolie nuit, je pense. Le matin, on a pris notre petit-déjeuner ensemble, et puis il est parti." La gorge nouée, il rajoute : "La nuit suivante, elle a lâché. Elle n'en pouvait plus de se battre."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image