Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Mort de Lola : "Bipolaire", "délires paranoïaques"... glaçant témoignage de la soeur de sa meurtrière

Mort de Lola : "Bipolaire", "délires paranoïaques"... glaçant témoignage de la soeur de sa meurtrière
Par Justine Texier Journaliste
Passionnée de sport et de tennis, Justine est entrée dans le monde du people pour ne plus jamais en sortir ! A l’affût des moindres petits secrets du grand écran, elle est incollable sur les couples et les séparations. Vous ne pourrez pas lui cacher un gossip !
10 photos
Depuis son aveu du meurtre de la petite Lola, 12 ans, assassinée alors qu'elle rentrait simplement de l'école, la question est sur toutes les lèvres : comment Dahbia B. a-t-elle pu commettre un tel acte, de manière si gratuite ? Pour les enquêteurs, des éléments de réponse commencent désormais à arriver, notamment grâce à la soeur aînée de la meurtrière.

C'est le fait divers qui a horrifié la France il y a désormais plusieurs semaines : alors qu'elle rentrait du collège, la jeune Lola, à peine âgée de 12 ans, a été sauvagement assassinée, avant que son corps ne soit retrouvé dans une valise à proximité. Un acte atroce, perpétré par une jeune femme, Dahbia B., qui n'a livré que peu d'explications à son geste.

"Calme et apathique" devant les enquêteurs selon les informations du Monde, la meurtrière ne se serait pas vraiment livrée. Mais sa soeur aînée, également interrogée par la police, aurait été bien plus loquace. Qualifiant sa cadette de "mauvaise graine" de la famille, celle qui l'hébergeait en alternance avec leur autre soeur, aurait dressé un portrait au vitriol de la meurtrière présumée.

La décrivant comme "bipolaire", l'aînée de la fratrie a parlé d'une jeune femme "maligne", dont la "forte personnalité" lui permet toujours d'arriver à ses fins : "Pour moi, elle est bipolaire : des fois elle rigole, des fois non. Tout le temps, elle change", conclut-elle devant les enquêteurs, avant de se montrer bien plus dure : "Elle sort. Elle rentre. Elle sert à rien, ma soeur. Elle me tape la honte quand je l'ai fait sortir avec moi."

En revanche, si la grande soeur confirme que sa cadette n'a pas de travail malgré un CAP obtenu il y a peu, qu'elle "fume des joints" et boit de l'alcool de temps en temps, elle abonde dans le sens de la meurtrière présumée de Lola : elle l'a bien vue changer à la mort de leur mère, en juillet 2020. "Tout a changé" explique-t-elle, révélant que celle-ci aurait fait "une dépression".

Et qu'elle aurait également découvert des délires paranoïaques chez sa soeur : quelques jours avant le meurtre, Dahbia aurait réveillé son aînée en panique. "J'ai reçu un message. Ils vont me tuer. Ils vont me tuer le 16", lui aurait-elle déclaré, avant que celle-ci ne se rende compte que tout ça était faux. Une santé mentale qui interroge les enquêteurs.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image