Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Nicolas Canteloup viré d'Europe 1 sans explication : les dessous de son éviction

Par Laïa Dabri Rédactrice
Laïa Dabri est curieuse. Hors de question pour elle de ne se cantonner qu'à un genre d'émission à la télévision. De Touche pas à mon poste aux Marseillais ou au Journal Télévisé, il n'y a qu'un pas qu'elle n'hésite jamais à franchir. Embarquez dans son univers où même les séries en tout genre ont leur place.
11 photos
Les auditeurs d'Europe 1 n'ont pas eu la chance de retrouver Nicolas Canteloup sur les ondes d'Europe 1 ce mois-ci. Et pour cause, l'humoriste a été viré de la station radio. Pour la première fois, il s'est confié sur le sujet auprès du "Parisien".

Hécatombe chez Europe 1 en fin de saison. Nombreuses sont les personnalités à avoir été remerciées par la station telles que Bertrand Chameroy, Julie Leclerc ou encore Anne Roumanoff. Nicolas Canteloup n'y a malheureusement pas échappé puisqu'il a appris qu'il ne serait pas de retour à la rentrée, après seize ans de bons et loyaux services au sein de la matinale. Pour la première fois, l'humoriste de 57 ans s'est exprimé auprès de nos confrères du Parisien.

Pour la première fois depuis seize ans, Nicolas Canteloup a vécu une rentrée sans faire de la radio. Et il n'a pas caché que cela a été assez étrange pour lui, d'autant plus qu'il n'a pas pu faire ses adieux à ses auditeurs. "Quand j'ai fait ma dernière 'Revue de presque', je ne savais pas que c'était la dernière. Nous ne sommes pas naïfs, mais nous n'avions aucune information alors. Nous avons évidemment aussi ressenti de la tristesse. Dans ce métier, l'année de la présidentielle est un moment très fort et nous sommes privés de ce média que nous chérissions", a-t-il confié au Parisien.

C'est sans "aucune explication" que Nicolas Canteloup a été remercié par la direction. Son producteur Jean-Marc Dumontet a simplement "reçu un appel lui indiquant que malgré [leur] contrat, [ils ne seraient] pas à l'antenne. Un appel est venu couronner seize ans de bonheur". Selon lui, l'une de ses dernières chroniques dans laquelle il a soutenu ses confrères grévistes inquiets de la reprise en main de Vincent Bolloré dans le groupe Lagardère pourrait être la cause de son départ forcé. Mais il ne regrette en aucun cas de l'avoir faite car, comme il l'a rappelé, toute actualité doit être évoquée. Son équipe et lui ont toujours été "totalement libres", hors de question donc pour l'animateur - qui vient de connaître un drame personnel - de "mettre des oeillères" par crainte de la réaction de la direction.

Que le public se rassure, il pourra toujours retrouver Nicolas Canteloup au côté d'Alessandra Sublet dans C'est Canteloup, sur TF1, à partir du 27 septembre. Et il pourrait bien faire son retour à la radio car il a été contacté depuis l'annonce de son éviction. "Cela nous a fait plaisir car le téléphone a beaucoup sonné cet été. Nous avons des projets pour un peu plus tard dans la saison. C'est agréable de se sentir désiré. Parallèlement, nous creusons l'idée d'un spectacle. Avec mes auteurs (Laurent Vassilian et Philippe Caverivière) et mon producteur, nous nous sommes toujours dit que nous pourrions remonter sur scène si un des médias s'arrêtait. C'est d'opportunité", a-t-il conclu.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image