Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Oscars 2016 et le scandale : La puissance de l'humour du maître Chris Rock

13 photos
Lancer le diaporama
La 88e cérémonie n'a pas fait l'impasse sur le sujet brûlant du moment...

Quand la polémique des nominations trop blanches des Oscars a démarré, le maître de cérémonie Chris Rock s'est trouvé dans une situation délicate. S'insurgeant contre l'absence d'acteurs de couleur, certaines personnalités noires américaines ont décidé de boycotter la soirée. Parmi elles, Jada Pinkett Smith et son mari Will, mais aussi le cinéaste engagé Spike Lee, qui a d'ailleurs reçu un Oscar d'honneur. L'humoriste choisi pour animer la cérémonie a décidé d'honorer malgré tout sa mission, tout en précisant qu'il retravaillerait son discours, prouvant par là sa volonté de mettre toute la lumière sur la question.

Une choses est sûre : Chris Rock, dans un smoking blanc et noir – tout un symbole ! –, ne s'est pas défilé. Le scandale de la mauvaise représentativité de la population américaine est le fil conducteur de la soirée et tout commence dès son discours d'ouverture : "Bienvenue aux White People Choice Awards. C'est la plus grosse polémique qu'on ait jamais vue." Chris Rock a-t-il songé à boycotter la cérémonie ? Oui, mais comme il dit, "ce n'est pas parce que je n'y vais pas qu'on va annuler les Oscars ! En plus ça laisserait la place à Kevin Hart". Et d'ajouter : "On proteste mais pourquoi cette cérémonie en particulier, dont c'est la 88e édition ? Le problème existe depuis des années, quand Sydney (Poitier) ne faisait pas de films par exemple. Mais on avait de vrais problèmes à l'époque, les nominations n'étaient pas notre préoccupation principale puisque des Noirs se faisaient lyncher. Aujourd'hui, tout le monde est devenu dingue, Spike Lee, Jada et Will Smith. Jada boycotte les Oscars parce qu'elle n'est pas invitée. C'est comme si je boycottais le lit de Rihanna, je n'y suis pas invité ! (...) Cette année, les choses vont changer. Pour l'hommage aux morts, on mettra tous les Noirs qui ont été tués par la police. Oui, je l'ai dit. Il faudrait une catégorie 'Noirs', comme ça il y aurait des Noirs tous les ans. Comme pour les femmes et les hommes. (...) Par exemple, une catégorie 'le meilleur ami noir'." Alternant vannes et phrases pertinentes, Chris réussit à faire mouche : "Mais est-ce que Hollywood est raciste ? (...) Oui, mais c'est un racisme auquel on s'est habitué. (...) Il ne s'agit pas de boycotter quoi que ce soit, nous voulons juste avoir les mêmes opportunités."


Le sujet est particulièrement bien exploité dans un sketch qui met en scène des acteurs noirs qui se sont "incrustés" dans des extraits des films nommés. Whoopi Goldberg qui passe la serpillère derrière Jennifer Lawrence, l'héroïne de Joy est mythique ! Ou encore Chris Rock en astronaute perdu tandis que ses supérieurs blancs s'en moquent dans cette parodie de Seul sur Mars. Une vidéo qui a provoqué l'hilarité dans la salle.

Sketch des Oscars où des acteurs s'incrustent dans extraits de films nommés. 28 février 2016

Chris Rock est ensuite allé chercher les réactions d'habitants de Compton en Californie – clin d'oeil à Straight Outta Compton qui n'a été nommé que pour le scénario – pour connaître leur avis sur les Oscars. Leurs réponses, drôles et piquantes, se passent de commentaires.

Fair-play, Kevin Hart, qui s'est gentiment fait prendre à partie depuis le début de la cérémonie, demande des applaudissements pour le maître de cérémonie Chris Rock. Il veut ensuite rendre hommage à tous les acteurs qui n'ont pas été nommés : "Oublions cette polémique négative sur la diversité et montrons ce qu'on fait de meilleur. En revanche, on m'a pas mis au premier rang, alors qu'avec la polémique, je pensais que... bref", dit l'artiste qui présente la chanson Earned it (pour le film Fifty Shades of Grey) par The Weeknd.

Quand Angela Bassett présente une vidéo destinée à faire honneur au Black History Month célébration de l'histoire noire américaine durant un mois –, on s'attend à voir un grand acteur noir... et ce sera : Jack Black !

Enfin, la présidente de l'Académie elle-même met les pieds dans le plat : Cheryl Boone Isaacs rappelle que l'industrie du cinéma américain a une responsabilité, face à son public divers et variés : "Ensemble, nous sommes plus forts. (...) Écouter et être d'accord ne suffit pas. Il faut changer même si c'est difficile." Elle cite ensuite Martin Luther King et souhaite un futur dont tous pourront être fiers. L'Académie a réagi dès le début de la polémique en annonçant de profonds changements dans la sélection des votants afin que soit mieux représentée la diversité.

Les Oscars prêts pour un grand changement ? On ne peut que l'espérer et on les félicitera d'avoir mis les pieds dans le plat plutôt que d'éluder la question. Reste un gros bémol toutefois : l'un des sketchs a mis en colère une partie des téléspectateurs en utilisant des stéréotypes sur les Asiatiques avec trois enfants manifestement originaires d'Asie. Le respect de la diversité concerne toutes les minorités.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel