Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Philippe Katerine papa à 24 ans et dans la précarité : "Il fallait que je trouve de l'argent"

Philippe Katerine papa à 24 ans et dans la précarité : "Il fallait que je trouve de l'argent"
Par Gonzague Lombard Rédacteur
Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
13 photos
Il est l'un des piliers de la chanson française mais Philippe Katerine n'a pas toujours eu le vent en poupe. Le succès, l'artiste ne l'a connu qu'à l'âge de 37 ans et, avant la gloire et les paillettes, il a sacrément galéré...

Chanteur à succès, papa épanoui auprès de Julie Depardieu... la vie de Philippe Katerine n'a pas toujours été si rose. Avant de faire danser le monde entier à l'aide de sa discographie loufoque, avant même de trouver l'amour au hasard du destin sur le tournage du film Je suis un no man's land - de Thierry Jousse -, l'artiste a enchaîné les petits jobs et les galères de jeunesse, comme il l'a raconté dans l'émission Moonwalk de France.tv Slash.

"J'ai travaillé en usine, j'ai collé des autocollants sur des pare-brises, j'ai coupé des poulets, j'ai été prof de sport" rappelle Philippe Katerine. Quant à la musique, qui l'a toujours habité, elle a d'abord fonctionné sur un autre continent avant d'atteindre l'Europe. "Ça a marché au Japon. Il y avait une chanteuse japonaise qui me demandait des chansons, ajoute l'ex d'Héléna Noguerra. Là, je recevais des commandes, c'était 15 000 francs la chanson. Et j'avais ma valise en cash. Je recevais la liasse, je n'en revenais pas." Ces revenus, aussi extraordinaires qu'ils en avaient l'air à l'époque, ne furent pas suffisant. Notamment quand le chanteur est devenu papa, pour la première fois, en 1993.

Ca tournait mal, fallait s'accrocher

Billy et Alfred, 10 et 9 ans, ont effectivement une grande soeur. Philippe Katerine est aussi père d'une grande fille baptisée Edie - l'identité de sa mère reste un mystère. Une situation qui a créé des tensions financières mais qui a donné, à l'interprète de Sexy Cool, la force d'avancer. "Quand ma fille est née, j'habitais chez ma soeur, se souvient-il. Donc ça tournait mal, fallait s'accrocher un peu. J'étais à l'accueil des taxis à ce moment-là. Il fallait que je trouve de l'argent. Il y a des concerts qui m'ont sauvé la mise. Mais quand on a une bouche à nourrir, ça change tout. Tu n'as plus le choix, il faut arrêter les conneries. Ce n'était pas évident car c'était précaire ma situation." La roue a, heureusement, fini par tourner...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image