Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Pretty Woman : Le personnage de Julia Roberts devait mourir...

6 photos
Lancer le diaporama
Un script bien différent du conte de fées qu'on connaît.

En 1990, l'actrice Julia Roberts est propulsée star grâce au film Pretty Woman, romance culte de feu Garry Marshall, dans lequel elle donne la réplique à Richard Gere. Ce conte de fées hollywoodien, qui a fait les beaux jours du box-office mondial (464 millions de dollars de recettes), a marqué plusieurs générations. Cependant, Jeffrey Katzenberg, ancien membre éminent des Walt Disney Studios qui ont produit le film, révèle aujourd'hui qu'une autre fin, tragique celle-là, avait à l'époque été envisagée pour ce film culte.

Invité d'une rencontre à New York le 2 mars, Jeffrey Katzenberg a fait des révélations sur le long métrage mythique, comme le rapporte la Page Six du New York Post : "Je ne peux pas vous dire le temps qu'on a passé à en débattre. Dans le script, Pretty Woman était un film rated R [les mineurs (17 ans et moins) doivent être accompagnés d'un adulte, NDLR] sur une prostituée d'Hollywood Boulevard. Dans la fin de la version originelle du scénario, plutôt sombre, l'héroïne mourait, il me semble, d'une overdose."

Voilà qui aurait changé la tonalité du film ! "Convaincre les gens qu'il fallait le faire avec la Walt Disney company, que c'était un conte de fées, une histoire de princesse... Beaucoup de gens avaient du mal à s'imaginer tout ça. C'était une autre époque !", a expliqué Jeffrey Katzenberg.

Le scénario initial de Pretty Woman a donc été réécrit pour devenir la comédie romantique que l'on connaît. En 2015, le scénariste J. F. Lawton s'était déjà confié à Vanity Fair sur le sujet : "Si j'avais écrit la version finale, ou si quelqu'un d'autre l'avait fait, je ne pense pas que Pretty Woman aurait été produit. Je pense qu'il l'a été parce que le script original avait été présenté à Sundance, il avait du potentiel, il était considéré comme un regard artistique sérieux, ça a donné le droit de traiter de sujets délicats comme la sexualité, l'argent et la prostitution. Ça a permis à Hollywood de le faire et, ensuite, Garry Marshall a été suffisamment malin, parce qu'il a un instinct hors pair pour sentir ce que le public veut, pour dire : 'ok, voici ce que les gens veulent voir, ils veulent voir un conte de fées.'"

Toutefois, lors des retrouvailles de l'équipe du film en 2015, les membres de la production du film avaient raconté une version légèrement différente. Ils avaient expliqué que le script original devait effectivement être beaucoup plus sombre, mais que c'était la copine de Viviane, Kit De Luca, qui devait mourir d'une overdose. Ils avaient aussi indiqué que le long métrage devait s'intituler 3000, le prix des passes de la prostituée.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel