Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté

Prince Charles : Le dernier coup bas du prince Harry envenime leurs relations

Prince Charles : Le dernier coup bas du prince Harry envenime leurs relations
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
12 photos
Entre le prince Charles et son fils le prince Harry, les relations se sont tendues au fil des années et, l'interview décriée du roux le plus connu de la monarchie briatnnique à Oprah Winfrey n'a rien arrangé. Mais, pire encore, un coup bas du jeune homme a achevé d'installer un froid entre eux.

Dans son édition du 22 décembre, le magazine Point de vue se penche sur la relation entre le prince Charles et son fils le prince Harry, fruit de son mariage tumultueux avec la défunte princesse des coeurs, Lady Diana. Un coup bas du désormais ex-membre senior de la famille royale a envenimé les choses.

En effet, le 5 décembre le prince Harry n'a rien trouvé de mieux que d'enfoncer son père, déjà la tête sous l'eau suite aux révélations concernant des membres de la Prince's Foundation, son organisme de charité. Son directeur général, Michael Fawcett (ancien valet du prince), a démissionné après avoir été mis en cause par le Sunday Times et le Mail on Sunday. Ce dernier est soupçonné d'avoir usé de son influence auprès du prince pour aider l'homme d'affaires saoudien Mahfouz Marei Mubarak ben Mahfouz, généreux donateur d'oeuvres caritatives liées à la monarchie britannique, à obtenir, notamment, un honneur.

Dans un communiqué de presse, le prince Harry a mis dans l'embarras son père - et futur roi d'Angleterre - en faisant part des doutes que lui-même avait sur ce donateur décrié qui avait donné la coquette somme de 58 000 euros à Sentebale, sa propre association, en 2013. "Le duc de Sussex et ses conseillers (...) ont coupé tout lien avec M.Mahfouz et ses associés en 2015 (...) en raison des inquiétudes grandissantes autour des motivations de son soutien", pouvait-on lire. De quoi le dédouaner et lui donner le beau rôle pendant que le prince Charles est accusé entre les lignes d'avoir fermé les yeux.

Cette attitude a été fortement critiquée outre-Manche, notamment par la biographe du duc. "S'il avait tant de soupçons (...) pourquoi ne lui a-t-il pas retourné les 58 000 euros ? Il ne nous a pas donné de détails sur quand et qui il a mis en garde à propos de la crédibilité du milliardaire. Pas plus qu'il n'a mentionné que les pendentifs en diamants de Meghan avaient été offerts par un milliardaire saoudien douteux", tacle Angela Levin.

Publiquement, le prince Charles opte pour le silence mais, en privé, il encaisse. "Pour l'héritier du trône, l'épreuve est amère, d'autant que sa complicité avec son fils cadet a toujours été forte", relate Point de vue. Il "s'interdit de de répliquer. Dans l'espoir d'apaiser Harry. Mais aussi pour laisser la porte ouverte à un retour du prince rebelle au sein du clan Windsor", ajoute le magazine. Le prince Charles, qui a eu en travers de la gorge l'interview de son fils à Oprah Winfrey, supporterait aussi très mal d'être taxé de radin alors qu'il a cessé de financer Harry, qui voulait prendre son indépendance. "Il a été très blessé", déclare un membre de son entourage. D'autant qu'il a payé une bonne partie du mariage de son fils mais lui a aussi versé la coquette somme de 2 millions d'euros en 2020... Faut-il s'attendre un réchauffement des relations en 2022 ? Rien n'est moins sûr...

Point de vue, édition du 22 décembre 2021.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image