Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Prince Harry : Il décroche un VRAI travail en Californie !

Prince Harry : Il décroche un VRAI travail en Californie !
Par Holo Han Rédacteur
Comme celui de la série My Holo Love, Holo le journaliste se fait discret. Il observe l'actualité mode, musique et sport, et l'analyse dans les moindres détails…
13 photos
La santé mentale, en privé et en entreprise, est importante aux yeux du prince Harry ! Il en a fait son métier en devenant le Chief Impact Officer d'une société californienne, qui a créé une application de life coaching.

En s'éloignant de la famille royale britannique, Harry et son épouse Meghan Markle ont tourné le dos à 10 millions d'euros de fonds et de services. Heureusement, le couple se créé de nouvelles sources de revenus. Le prince a un nouvel emploi, dans la santé mentale en entreprise...

L'info est tombée ce mardi 23 mars 2021. BetterUp a dévoilé l'identité de son nouveau Chief Impact Officer (directeur de l'impact), nouvelle fonction du prince Harry au sein de l'entreprise, basée à San Francisco et créatrice d'une application de life coaching et de santé mentale. Le monarque de 36 ans ne dirigera pas d'équipe mais assistera à des événements corporate. Il se rendra également au siège de la société estimée à près de 2 milliards de dollars, une fois les restrictions de la Covid-19 levées.

"J'ai l'intention d'aider à avoir un impact sur la vie des gens. Un coaching proactif offre des possibilités sans fin pour le développement personnel, une connaissance augmentée et une vie meilleure dans tous les aspects, a expliqué Harry au Wall Street Journal. L'important n'est pas ce qui ne va pas chez nous, mais plutôt ce qui nous est arrivé au cours de nos vies. Trop de personnes ne peuvent s'attarder sur leur santé mentale jusqu'à ce qu'ils n'aient plus le choix, souvent à cause de barrières sociétales, de difficultés financières ou d'un jugement. Je veux que nous nous éloignions de l'idée qu'on doit se sentir brisé pour pouvoir demander de l'aide."

La santé mentale est un thème important pour Harry et son épouse Meghan, qui a récemment révélé avoir eu des pensées suicidaires à cause du traitement injuste des tabloïds britanniques à son égard.

Dans un communiqué publié sur son site, BetterUp a vanté le parcours et les engagements de son nouveau CIO, sans dévoiler sa rémunération. Harry a fondé Archewell, une société de production de contenus audio, est le parrain des Jeux Invictus, une plateforme pour les vétérans blessés et handicapés de l'armée qui se réinsèrent à travers le sport dont il est le parrain, et préside l'organisation non-gouvernementale African Parks, consacrée à la protection des écosystèmes africains, en partenariat avec les communautés locales et gouvernements locaux.

Dans une récente interview accordée à Oprah Winfrey et diffusée le 7 mars dernier, Harry révélait que la famille royale britannique lui avait coupé les vivres. Il a pu s'en éloigner grâce à l'héritage de sa mère, la défunte Diana. "Sans cela, nous n'aurions pas été capables de partir. Tout ce que je voulais c'était avoir assez d'argent pour notre sécurité et mettre ma famille à l'abri du besoin", a-t-il expliqué sur CBS.

Avant le Megxit, le petits-fils de la reine Elizabeth II avait reçu pour ses 30 ans environ 11 millions d'euros. Harry a également perçu un autre héritage de son arrière-grand-mère, Elizabeth Bowes-Lyon, morte en 2002, et percevait un salaire annuel de 45 000 euros pour son emploi de pilote de militaire dans la Royal Air Force.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image