Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Prince Harry : "J'avais peur, j'étais inquiet", il craignait son retour à Londres pour les obsèques de Philip

12 photos
Une véritable pipelette ! Lui qui n'était guère bavard quand il occupait encore ses fonctions royales auprès de la couronne n'en termine plus de vider son sac. Le prince Harry a de nouveau évoqué la famille royale et son ressenti envers cette dernière avec Ophrah Winfrey pour Apple TV+show.

Dix ans dans l'armée, une vie sous les projecteurs mais, finalement, c'est de sa propre famille que le prince Harry aurait le plus peur ! Le plus jeune fils de la regrettée princesse Diana et du prince Charles - avec qui les relations sont tendues - a assuré que son retour au bercail, en avril dernier pour les funérailles de son grand-père le prince Philip, l'avait mis dans tous ses états...

Viendra, viendra pas ? La question était sur toutes les lèvres le mois dernier lorsque le prince Philip est mort à 99 ans, quant à la présence ou non de Harry installé avec sa femme Meghan Markle - enceinte de leur 2e enfant - et leur fils Archie (2 ans) à Los Angeles. Il faut dire qu'une petite poignée de jours avant, son interview choc à Oprah Winfrey pour CBS avait fait trembler les fondations de la monarchie... Les tacles envers son propre clan avaient été légion. Mais, finalement, le Britannique âgé de 36 ans s'était tout de même déplacé au Royaume-Uni pour l'occasion. Et cela a laissé des traces à l'en croire.

"J'étais inquiet de cela, j'avais peur", a confié Harry à Associated Press en interview avec l'animatrice américaine et papesse du petit écran Oprah Winfrey pour leur programme intitulé The Me You Can't See sur les maladies mentales sur Apple TV+ dès ce vendredi 21 mai 2021. Le prince jure avoir été capable de faire face avec dignité grâce à ses "compétences d'adaptation acquises en thérapie". Il précise : "Cela a rendu clairement les choses plus simples mais à ce moment-là, le coeur bat quand même à toute allure." Si le duc de Sussex, qui a complètement changé de vie en Californie, n'hésite plus à mettre ses sentiments et émotions sur la table c'est parce qu'il souhaite avoir un impact concret sur ceux qui vivent des situations difficiles. "Partager son histoire dans le but d'être capable de sauver une vie ou d'aider d'autres personnes, c'est absolument crucial", a-t-il ajouté.

Si, pendant des années, le prince Harry évitait de trop s'exprimer dans les médias, désormais il n'a plus peur de dire quand il va mal, qu'il est mal à l'aise ou apeuré. Une manière de montrer aux gens que prince ou badaud, il est normal d'éprouver des sentiments négatifs et qu'il faut en parler. Pas certain toutefois que la famille royale apprécie beaucoup le nouveau Harry... Une majorité de l'opinion britannique a désormais un avis défavorable sur Harry et Meghan, selon un récent sondage de l'institut YouGov, tandis que la cote de Charles est au contraire remontée en flèche souligne l'AFP.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image