Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Princesse Madeleine : Bien enceinte et bien en Suède, elle rayonne avec Chris

54 photos
Lancer le diaporama
La princesse Madeleine de Suède, enceinte de cinq mois de son deuxième enfant, et son mari Christopher O'Neill étaient reçus le 2 février 2015 à déjeuner au château de Gävle.

Six semaines peuvent changer bien des choses, quand il s'agit de semaines... de grossesse ! Enceinte de son deuxième enfant avec son mari Christopher O'Neill, comme l'a annoncé le 19 décembre dernier la Maison royale, la princesse Madeleine de Suède affiche désormais des rondeurs bien visibles. Bien plus que lors de sa dernière apparition publique, à quelques jours de Noël. Rappelant les formes plantureuses qui avaient précédé la venue au monde de l'adorable princesse Leonore, qui aura 1 an dans quelques jours, elles étaient cette semaine en vedette lors de la visite du couple à Gävla, ville suédoise de 70 000 habitants située au bord du golfe de Bothnie, à un peu moins de 200 kilomètres au nord de Stockholm.

En 2015, Madeleine de Suède et Chris O'Neill seront les maîtres du suspense. En premier lieu avec celui concernant le sexe et la date de naissance de leur deuxième bébé, prévue au début de l'été prochain, mais aussi, après de longs mois de spéculations, en raison de leur installation imminente en Europe, officialisée le 31 décembre par la cour et évoquée par la principale intéressée dans le documentaire diffusée par la chaîne SVT début janvier, danns lequel on voyait la princesse Leonore s'amuser avec sa cousine Estelle à la Villa Solliden, lors des congés d'été...

A ce titre, leur visite officielle, lundi 2 février, dans la capitale historique du comté de Gävleborg n'était pas vraiment anecdotique : outre le fait que les rencontres de la cadette de la fratrie princière avec ses compatriotes ont été réduites à peau de chagrin depuis que l'intéressée a fui à New York, éplorée après la rupture de ses fiançailles avec Jonas Bergström en 2010, et s'y est créée une nouvelle vie radieuse, elle dénotait l'intérêt croissant de son couple pour son pays natal, où il devrait être de plus en plus présent. D'ailleurs, après avoir longuement profité de leurs vacances en Suède et en famille à l'été 2014 et lors des fêtes de fin d'année, ils s'y sont provisoirement installés, en janvier : Madeleine et son époux ont quitté leur bel appartement de l'Upper East Side, à Manhattan, pour un appartement à Stockholm, en attendant de déterminer où ils éliront domicile (Londres, où vit notamment Eva O'Neill, mère de Christopher, tient la corde, mais Paris et Gstaad ont également été mentionnées).

En plein rapprochement avec la Suède, la princesse et le financier ont pu savourer lundi l'accueil très chaleureux que leur ont réservé les habitants de Gävle. Superbe dans une tenue crème et noire ne dissimulant rien de son ventre bien arrondi, et juchée sur de hauts talons, la princesse Madeleine n'a d'ailleurs pas manquer de partager son enthousiasme sur sa page Facebook, au terme de cette journée de visite qui les a vus, Chris et elle, prendre part à un déjeuner au château de la ville, en présence de nombreuses personnalités locales (et des parents de leur beau-frère le prince Daniel, Olle et Ewa Westling), savourer une dégustation de chocolat avec l'entrepreneuse Anna-Sofia Winroth, qui possède une plantation de cacao, découvrir le QG des systèmes d'information géographique ou encore visiter un centre de loisirs où les jeunes se sont empressés de faire des selfies avec la princesse.

"Aujourd'hui, Chris et moi avons visité ensemble Gävle. C'était une journée enrichissante et joyeuse. Je suis heureuse d'avoir pu partager cela avec Chris", a-t-elle écrit sur sa page officielle, où elle a publié au fil du mois de janvier de nombreux posts en lien avec ses activités pour le compte de Childhood USA, la branche américaine de la fondation de sa mère la reine Silvia, World Childhood Foundation. Entend-elle garder le même rôle à l'avenir, tout en résidant en Europe ? Chaque chose en son temps... Pour l'heure, l'édition américaine du magazine Glamour la soutien pleinement dans son action en faveur de l'enfance défavorisée et/ou molestée.

Quant à Chris, la manière qu'elle a de l'associer semble en dire long sur leur avenir dans le Vieux Continent : si l'Américano-Britannique avait refusé d'être fait prince, au moment de leur mariage, pour pouvoir poursuivre sa carrière dans la finance, il n'aura aucune réticence à prendre part à la vie publique de la famille royale suédoise, dont il est membre.

S'il a tout d'un gentleman et d'un beau parti bien sous tout rapport, Christopher O'Neill a toutefois dû se défendre, en janvier, quand le quotidien suédois Expressen et le tabloïd allemand Bunte ont révélé quelques démêlés avec le Trésor américain.

Le financier était supposément poursuivi pour des impayés d'impôts (un peu plus de 40 000 dollars) concernant un appartement qu'il possède à New York, acheté en 2013 et situé dans le même immeuble que celui qu'ils occupaient, en location, avec Madeleine. Expressen avançait qu'il s'agissait d'une acquisition conjointe et que, dans ce cas, la princesse était également concernée par cette affaire. Ce à quoi la cour a répondu sèchement : "Nous ne commentons pas les affaires privées de Chris O'Neill. L'appartement à New York et un investissement privé et n'a rien à voir avec les tâches officielles de la princesse." Le quotidien scandinave évoquait également des poursuites du même ordre en Floride, et un cas similaire à New York en 2010. Le 22 janvier 2015, le principal intéressé mettait les choses au clair dans un communiqué relayé par la cour suédoise : "J'honore comme il se doit toutes les obligations concernant les impôts. Toutes les taxes immobilières dues au titre de possessions qui me concernent sont en voie d'être réglées. Le 14 janvier 2015, le département des impôts et finance de l'Etat de New York a accepté d'annuler un mandat après avoir admis qu'une erreur avait été commise. L'information parue dans les journaux sur ce sujet n'est donc plus valable", signalait Chris O'Neill, expliquant par ailleurs avoir été victime de plusieurs usurpations d'identité dans un passé récent.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel