Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

R. Kelly : Accusé d'agressions sexuelles multiples, il plaide non coupable

R. Kelly : Accusé d'agressions sexuelles multiples, il plaide non coupable
Par Nicolas N.
Non, R. Kelly ne sera pas libéré sous caution en attendant la décision de la justice américaine. Considéré comme dangereux, le chanteur accusé entre autres d'agressions sexuelles multiples a toutefois plaidé non-coupable. Prochain épisode le 4 septembre 2019...

R. Kelly est toujours dans la tourmente et la justice ne semble pas pencher en sa faveur. Accusé d'agressions sexuelles par plusieurs jeunes femmes, le chanteur américain a de nouveau plaidé non coupable ce jeudi 1er août 2019 auprès de la cour fédérale de Brooklyn. Son avocat, Steve Greenberg, avait même déposé une demande auprès du tribunal de Chicago pour le faire sortir de la prison dans laquelle il est enfermé depuis le mois dernier. Mais Steven Tiscione, le magistrat chargé de l'affaire, a refusé de le libérer sous caution, jugeant que sa liberté constituerait une menace - "le défendant étant accusé de nombreux crimes" et non de "charges mineures".

Il faut dire que depuis la mise en lumière de ses agissements supposés, les témoignages affluent. Harcèlement, relations sexuelles forcées, détention d'images pédopornographiques... La liste s'allonge au fil des semaines. R. Kelly aurait même monté sa propre secte sexuelle, séquestrant ses victimes, les privant de nourriture et les forçant à l'appeler "papa". "Il y a un pacte de suicide qui s'ajoute au reste, précisait Jerhonda Pace, une ancienne victime, en juillet sur Twitter. Je ne vais pas rester assise et laisser ces filles s'ôter la vie. J'ai été l'une de ces filles qui était prête à se suicider pour lui."

Ce sont des groupies mécontentes

De son côté, R. Kelly semble imperturbable. Comme le rapporte Paris Match, le chanteur taxerait ses accusatrices de "groupies mécontentes qui ont cherché à attirer [son] attention, se sont même battues pour l'avoir, l'ont volontairement contacté, sont toutes venues à ses concerts et ont tout fait pour être à ses côtés". La prochaine audience aura lieu le 4 septembre 2019. R. Kelly restera donc incarcéré jusque-là... Et s'il est finalement reconnu coupable, l'interprète d'I believe I can fly risque de survoler sa cellule pendant de très nombreuses années...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image