Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Robert De Niro révèle l'homosexualité de son père et lui rend hommage

"J'ai fait ce documentaire pour lui. Je voulais que mes plus jeunes enfants, nés après sa mort [en 1993], connaissent l'oeuvre de leur grand-père." À Sundance, épaulé par Bradley Cooper – son fils dans le film Happiness Therapy –, Robert De Niro se livre comme il ne l'avait fait auparavant. L'acteur new-yorkais, célèbre mafieux et gueule cabossée à l'écran (Le Parrain, Raging Bull, Taxi Driver...) est passé derrière la caméra, le temps de réaliser un documentaire sur son père (Remembering the Artist Robert De Niro Sr.).

Dans ce film, Robert De Niro raconte tout un pan de sa vie, cette relation avec ce père dont il était très proche. Il révèle notamment l'homosexualité de ce dernier. Trois ans après sa naissance en 1943, les parents de Robert De Niro se séparent, au lendemain de la guerre. Le fiston apprendra bien plus tard que c'est l'amour de son père pour les hommes qui l'a poussé à quitter sa femme, la peintre et poète Virginia Holton Admiral.

Peintre, sculpteur et poète, Robert De Niro Sr. est mort en 1993 des suites d'un cancer. Dans le documentaire, on part sur les traces de l'artiste, dont l'oeuvre picturale n'aura jamais eu l'occasion de réellement toucher le grand public de son vivant. C'est pourtant dans nos contrées françaises que le peintre puise une bonne partie de ses inspirations. Une époque dont se souvenait déjà Robert De Niro, bien avant ce documentaire lorsqu'aux balbutiements de sa carrière, il tournait dans un film de Marcel Carné. "J'ai vécu huit mois à Paris, j'apprenais le français. Et puis un copain m'a parlé de ce petit boulot de figurant pour Marcel Carné." Et voilà que le grand et multi-primé Robert De Niro tourna dans Trois Chambres à Manhattan...

De son père, il ne garde que de merveilleux souvenirs. À 70 ans, deux décennies après la mort ce père artiste, Robert De Niro lui rend un vibrant hommage que les spectateurs de HBO pourront découvrir en juin dans la petite lucarne. Un travail introspectif que Robert De Niro effectue d'abord pour ses propres enfants. L'acteur hollywoodien a en effet déclaré avoir conservé le studio de peinture de son père pour que ses enfants puissent le voir, preuve d'une véritable attache à ce passé qu'il veut transmettre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image