Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Roland-Garros 2012 : Rafael Nadal, de la terre battue au septième ciel

Rafael Nadal peut soulever la Coupe des Mousquetaires le 11 juin 2012 après avoir décroché un septième titre à Roland-Garros après avoir battu Novak Djokovic (6-4, 6-3, 2-6, 7-5)
26 photos
Lancer le diaporama
Rafael Nadal peut soulever la Coupe des Mousquetaires le 11 juin 2012 après avoir décroché un septième titre à Roland-Garros après avoir battu Novak Djokovic (6-4, 6-3, 2-6, 7-5)

Deux jours, 3 heures et 49 minutes... C'est le temps qu'il aura fallu à Rafael Nadal pour devenir monsieur Roland-Garros.

Au terme d'un match épique, l'Espagnol empoche son septième titre sur la terre battue de la porte d'Auteuil et détrône ainsi le mythique Bjorn Börg avec ses six victoires. Et pourtant, ce n'était pas gagné. La pluie s'est fait un malin plaisir de perturber cette rencontre si spéciale pour laquelle des dizaines de personnalités avaient pris place dans les gradins. Car outre la performance historique de Rafa Nadal, Novak Djokovic pouvait lui aussi graver son nom dans le grand livre de l'histoire du tennis mondial en réussissant un Grand Chelem à cheval sur une année.

Mais il était dit que les cieux ne laisseraient pas les numéros un et deux mondiaux s'affronter dans la plénitude. Ce dimanche 10 juin, Rafael Nadal dominait son adversaire du jour grâce à de longs coups puissants, offrant une défense et une résistance incroyables, ne lâchant rien en fond de court pour glaner ses 20e et 21e sets d'affilée. En face, tête basse, regard perdu, Novak Djokovic semblait laisser filer le match...

C'était sans compter sur la révolte du numéro un mondial, qui durant cette quinzaine de Roland-Garros avait déjà réussi par deux fois à inverser la tendance après avoir perdu deux sets... Un premier avertissement avait été donné aux deux joueurs dans le deuxième set, remporté comme le premier par Nadal (6-4, 6-3). La pluie s'était mise à tomber, et le Serbe était revenu avec de nouvelles intentions, un retour dévastateur et une précision qui avaient disparu dans les premiers jeux. Si bien que Nadal lâcha pas moins de huit jeux de suite pour finalement perdre le second set 6-2, avant de se faire breaker dans la troisième manche. Une fois de plus, alors que l'on sentait Djokovic prendre le pas sur son adversaire, la pluie fit des siennes, interrompant une nouvelle fois la partie, mais cette fois-ci de manière définitive. Rendez-vous était donc pris ce lundi à 13h pour conclure ce match tant attendu.

Tout le monde se demandait comment chacun avait digéré la nuit. Novak Djokovic allait-il poursuivre sur sa lancée ? Rafael Nadal allait-il surmonter cette soudaine baisse de régime ? La réponse vint rapidement. L'Espagnol prit à la gorge son adversaire qui jamais ne rentra dans le match. Après une nouvelle alerte et une grosse averse, le Majorquin enchaînait les coups et concluait sur le service de son adversaire par une double faute de ce dernier (6-4, 6-3, 2-6, 7-5).

Rafael Nadal pouvait tomber à genoux et en pleurs, sauter dans les tribunes et rejoindre son clan pour une grande étreinte à laquelle se mêlait Pau Gasol, joueur des Lakers et de l'équipe olympique de basket. Il venait d'écrire son nom à jamais dans l'histoire de Roland-Garros, à 26 ans seulement. Avant de donner rendez-vous l'année prochaine pour une nouvelle victoire dans ce qu'il n'a pas manqué d'appeler "le plus beau tournoi du monde."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel