Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Samuel L. Jackson pastiche Pulp Fiction et abat sa vengeance sur les Clippers !

6 photos
Lancer le diaporama

Samuel L. Jackson est un fan notoire de sport, notamment de golf (qu'il a besoin de pratiquer même pendant les tournages - c'est dans son contrat !), de football (supporter du Bohemian de Dublin, il est devenu fan de Liverpool et d'Anfield Road après le tournage sur les bords de la Mersey du 51e Etat) et, en bon Américain qui se respecte, de basket-ball.

Et il a beau être résident californien, installé à Los Angeles avec son épouse de longue date LaTanya Richardson, le très bankable acteur de 63 ans n'a pas été tendre avec l'une des deux franchises locales, jeudi soir (22 mars 2012)... Si on le voit de temps à autre au Staples Center dans la Cité des Anges pour regarder jouer les Lakers, il a promis l'enfer aux Clippers lors de leur venue sur le parquet des Hornets, à New Orleans, où il tourne actuellement Django Unchained, prochain film de Quentin Tarantino.

De Tarantino, il en fut d'ailleurs question : hôte d'honneur de la réception des Los Angeles Clippers par les New Orleans Hornets, Samuel L. Jackson a en effet paraphrasé et pastiché l'un de ses morceaux de bravoure dans l'univers tarantinien, sans doute sa tirade la plus connue ("La marche des vertueux est semée d'obstacles. (...) Et tu connaîtras pourquoi mon nom est l'Eternel quand sur toi, s'abattra la vengeance du Tout-Puissant !"), au moment d'annoncer le match. Après la séquence line-up, traditionnelle présentation des joueurs au cours de laquelle le génial Chris Paul, ex-Hornet et nouveau Clipper, a reçu une ovation de la part de son ancien public, Samuel Jackson s'est métamorphosé en Jules Winnfield, son fameux personnage du culte et palmé Pulp Fiction, et a déclamé sa réplique foudroyante... en remplaçant l'Eternel par les Hornets : "They will strike down upon thee with great vengeance and furious anger, those who attempt to poison and destroy New Orleans. And you will know their name is The Hornets when they lay their vengeance upon you" (pour reprendre la traduction française communément admise : "Ils abattront leur bras d'une terrible colère, d'une vengeance vengeance furieuse et effrayante sur les hordes impies qui pourchassent et réduisent à néant New Orleans. Et vous connaîtrez pourquoi leur nom est les Hornets quand sur vous s'abattra leur vengeance.")

Résultat de cette intervention providentielle : les Clippers se sont inclinés, 97-90.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image