Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Steffi Graf, amoureuse et enfin femme : ''Depuis Andre, j'ai confiance en moi''

Steffi Graf, 22 titres du Grand Chelem à son actif, les plus belles jambes du circuit et une grâce inoubliable sur un court de tennis...

A 43 ans, l'Allemande n'a rien perdu de sa superbe. Elle a beau avoir rangé les raquettes depuis treize ans, son corps reste celui d'une athlète de haut niveau. Mais quelque chose a changé. Elle est devenue femme. Et c'est à L'Équipe qu'elle s'est confiée, la veille de la finale dames de Roland-Garros qui a vu Maria Sharapova s'imposer en finale des Internationaux de France.

Mais plutôt que de parler tennis, c'est féminité que l'ancienne joueuse qui avait disputé son dernier tournoi à Roland-Garros en 1999 discute. Une féminité que Steffi Graf a ressentie très tard. "Il m'a fallu énormément de temps pour prendre confiance en moi. Je ne la ressens que depuis quelques années. C'est Andre qui m'a donné ma force, qui m'a fait sentir forte. Depuis Andre, j'ai confiance en moi", explique-t-elle. Pourtant, avec ses 107 victoires en tournois, on aurait pu penser que la jeune fille avait une absolue confiance en elle, synonyme de féminité selon elle... Mais non. C'est sa relation avec son hommeAndre Agassi, son mari depuis 2001, qui l'a aidée à se sentir femme.

Une rencontre qui a totalement bouleversé Steffi Graf, dans sa façon d'être, de voir les choses et de se considérer. "Quand j'étais joueuse, j'étais plus jeune, plus naïve, poursuit-elle. J'ai beaucoup appris à travers le tennis, mais pour moi, cela s'est surtout produit en trouvant le bon compagnon." Et même avant de donner naissance à son fils Jaden Gil : "Oui, même si l'expérience de la maternité et le fait d'avoir élevé mes enfants avec Andre ont encore plus renforcé ce sentiment de confiance."

Une vie privée qui n'a donc débuté réellement qu'avec la fin du tennis, la pratique du sport de haut niveau étant incompatible avec celle-ci. "La plupart des gens sous-estiment la part émotionnelle de notre métier. Mais tous les joueurs en parlent. Quand vous quittez le sport, c'est juste... [Elle souffle, hoche la tête, mimant un immense soulagement...] Soudain, vous reprenez enfin le contrôle de vos émotions... C'est une sorte de grand soulagement", précise-t-elle. "A l'arrêt de ma carrière, c'est comme si, soudain, mes émotions devenaient gérables, comme si, soudain, je contrôlais beaucoup mieux ma vie, souffle-t-elle. J'ai eu le sentiment d'être à ma place, d'avoir fait ce qu'il fallait."

Pas question pour autant de renier la petite balle jaune : "Le tennis m'a donné tout ce que j'ai. Il m'a donné Andre, il m'a donné mes enfants." Aujourd'hui, le couple s'investit dans les fondations qu'ils ont créées, Children for Tomorrow pour elle, Andre Agassi Charitable Association pour lui. Un engagement qui lui vaut de croiser des personnalités de premier rang, comme la première dame des États-Unis Michelle Obama : "J'ai participé à sa campagne Let's move ! C'est une femme formidable ! Si chaleureuse, si engageante. Elle a beaucoup d'humour et une très forte personnalité, mais elle sait vous mettre à l'aise tout de suite."

Tout comme Steffi Graf sait le faire aujourd'hui avec ses yeux séducteurs et sa gentillesse naturelle...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel