Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

The Vivi (The Voice 2021), le scandale : "Je ne suis pas raciste, homophobe, pédophile ou misogyne"

12 photos
Voir 12 photos
The Vivi ne compte plus se taire. Après avoir réagi à travers un rap, l'ancien Talent de "The Voice 2021" a accepté l'invitation de Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste", sur C8, afin de revenir sur l'affaire qui lui a valu d'être évincé de l'émission de TF1.

Carla Moreau, accusée d'avoir eu recours à de la sorcellerie pour faire du mal aux candidats des Marseillais (W9), n'était pas la seule attendue sur le plateau de Touche pas à mon poste (C8), le 8 mars. The Vivi (Vincent de son vrai nom) était également l'invité de Cyril Hanouna. Pour la première fois sur un plateau, il est revenu sur ses tweets qui ont fait polémique, ainsi que sur son exclusion de The Voice 2021 (TF1).

Aux côtés des chroniqueurs, The Vivi a expliqué qu'il avait souhaité venir sur le plateau pour expliquer sa vérité. Selon lui, la production lui a proposé le titre Suicide Social. "J'avais proposé un titre mais il était trop rap je savais que ça ne passerait pas à la télé. Oreslan est un rappeur que je suis depuis que je suis gamin. Donc limite c'était un honneur de la reprendre", a-t-il confié. Il comprend que le titre puisse faire polémique, mais invite le public à vraiment écouter les paroles.

Est ensuite venu le moment de s'exprimer sur ses tweets polémiques. "Je tiens à dire à toutes les personnes qui ont pu être offensées, ce que je comprends carrément, que je m'excuse. A l'époque, j'étais sur internet avec des potes et on rigolait. C'est de l'humour nul. C'était du 2nd, 3e, 10e degré. (...) Je ne me rappelais même pas les avoir postés. Je voulais venir ce soir pour m'excuser et faire comprendre aux gens que je ne suis pas raciste, homophobe, pédophile, misogyne... il y a toute la tournée. Il y a même des médias qui y ont pris part et je ne suis rien de tout ça", a-t-il déclaré.

Coulisses de l'éviction de The Vivi

Gilles Verdez lui a demandé s'il avait l'impression d'être jeté en pâture par la production à cause du choix de la chanson. "Je ne pense pas. La prod nous dit bien de faire attention à nos tweets", a-t-il répondu. The Vivi est ensuite revenu sur son éviction du programme : "Ils m'ont appelé lundi matin, les tweets avaient tourné le dimanche soir je crois. On m'a dit : 'Bon bah tu t'en doutes, c'est terminé entre nous.' Je comprends le choix. Je n'ai pas pleuré parce que je m'étais fait à l'idée que c'était mort dès dimanche soir." Et de rappeler qu'il ne se souvenait vraiment pas les avoir postés, auquel cas il les aurait supprimés. Son coach Vianney lui a bien entendu passé un coup de téléphone, mais il n'a pas souhaité parler en son nom. Il a simplement expliqué que son ancien coach avait compris que c'était de l'humour. Cyril Hanouna a ensuite admis qu'il était déçu en découvrant les messages, mais également triste de voir son Talent partir. "Je m'excuse clairement et je vous le dis sincèrement, et s'il vous plait, ne me mettez pas ces blagues comme si je pensais vraiment. Maintenant je suis pas raciste, homophobe, pédophile je vais rebondir je vais tout donner", a-t-il conclu.

C'est au cours de l'émission du 20 février que The Vivi avait été révélé au grand public dans The Voice. Il avait impressionné les coachs Vianney, Amel Bent, Marc Lavoine et Florent Pagny avec sa reprise de Suicide Social d'Orelsan. Il avait finalement intégré l'équipe de l'interprète de Beau-papa. Mais des tweets dans lesquels il tenait des propos racistes et homophobes avait bouleversé cette expérience qui s'annonçait unique. "Depuis ce matin, je vois de vieux tweets qui ressortent que j'avais écrits quand j'avais 17 ans. En relisant ces messages, j'éprouve un sentiment de honte. Ce sont des propos de cours de récré d'un ado inconséquent qui me font froid dans le dos. Je ne pensais pas un mot de ce que j'ai écrit. Je demande pardon à toutes les personnes que j'ai pu offenser avec ces messages honteux", avait-il donc réagi au lendemain de la diffusion. Mais ses excuses n'avaient pas suffi, la production avait préféré l'exclure de The Voice 2021. Onze jours après cette annonce, le jeune rappeur de 21 ans, qui était resté silencieux, avait brisé le silence en musique pour revenir sur cette affaire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image