Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Tony Yoka : Soutenu par son fils Ali, 3 ans, après sa victoire par KO

Tony Yoka : Soutenu par son fils Ali, 3 ans, après sa victoire par KO
Par Alexis Gilquin Rédacteur
Jouer la comédie, c'est son truc depuis l'enfance. Après un début de carrière prometteur au sein de la troupe de théâtre amateur de Bormes-les-Mimosas, il décide finalement de tout plaquer pour devenir journaliste people, le métier dont ses parents rêvaient pour lui depuis toujours. Comme quoi, tout peut arriver !
19 photos
Chez les amateurs ou chez les pros, Tony Yoka remporte définivement tout ! Le boxeur s'est offert vendredi 5 mars 2021 à Nantes sa première ceinture chez les pros en battant par KO le Belge Joel Tambwe Djeko. Son fils Ali était présent pour féliciter son célèbre papa.

Quel champion ! Tony Yoka vient de s'offrir une nouvelle victoire. En battant par KO le Belge Joel Tambwe Djeko, le poids lourd français de 28 ans s'est offert sa première ceinture, et a remporté, par la même occasion le titre vacant de l'Union européenne, vendredi soir à Nantes. Juste après sa victoire, le sportif a pu compter sur les félicitation de tout son clan, dont son coach Virgil Hunter, son père Victor et son adorable fils Ali, 3 ans.

"Ça fait plaisir, c'est la première ceinture en pro, pouvoir enfin marquer la première étape de la conquête. Ça a été long, mais il fallait s'y attendre. Comme je l'avais dit, il allait jouer sur ses qualités, il est rapide, il bouge bien, donc forcément, il n'allait pas essayer de faire une épreuve de force", a déclaré Tony Yoka à l'AFP en descendant du ring. Yoka, invaincu en dix sorties chez les pros désormais, s'est imposé par KO lors du douzième et dernier round après une série de droites et un dernier uppercut qui ont assommé le Belge à 1 min 30 de la fin.

Le champion olympique français a dominé ce combat de bout en bout face à un "Big Joe" qui encaissait bien mais ne le touchait pas assez souvent. A l'attaque du 10e round, Yoka avait touché Djeko trois fois plus souvent que l'inverse, notamment sur des droites précises et efficaces. Le Belge de Molenbeek a terminé le combat dans les cordes, avec un oeil droit très gonflé, et a lâché l'affaire après un dernier uppercut, victime donc d'un KO soigneusement préparé pendant tout le combat.

Ali a eu le plaisir de voir non pas un seul, mais ses deux parents victorieux vendredi soir sur le ring. En effet, sa maman Estelle Mossely, la championne en titre IBO des poids légers, a conservé sa ceinture en battant aux points l'Allemande Verena Kaiser (98-92 - 97-93 - 98-92).

Tony Yoka et Estelle Mossely s'aiment depuis de nombreuses années et se sont même mariés en janvier 2018, en présence de Cyril Hanouna. Ils sont ensemble à la tête d'une charmante petite famille. Ils ont eu leur premier fils, Ali, en 2017 et le second, Magomed, en mai 2020. Après une douloureuse mais courte séparation en 2019, le couple semble aujourd'hui plus amoureux que jamais. Amoureux, et victorieux !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image