Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

TPMP - Philippe Risoli : Le roi du lancer de micro échoue... Un mythe s'effondre

8 photos
Lancer le diaporama
Cyril Hanouna, actuellement au Brésil où il a d'ailleurs assisté à la finale de la Coupe du monde entre l'Allemagne et l'Argentine, a laissé les clés de la baraque à son équipe. Tout l'été, les chroniqueurs de Touche pas à mon poste prennent à tour de rôle les commandes de l'émission.

Ce lundi 14 juillet, c'est Valérie Bénaïm qui présentait le talk show de D8 consacré à l'actu média. Elle recevait l'un des visages marquants de la télé des années 90 : l'animateur Philippe Risoli. Ex-présentateur de jeux mythiques tels que Le Juste Prix, Le Millionnaire ou encore Intervilles, il opère aujourd'hui un retour sur les planches à l'affiche de Piège à Matignon, pièce dans laquelle il donne la réplique à la jolie et non moins talentueuse Nathalie Marquay.

Philippe Risoli a d'ailleurs profité de son passage sur le plateau de Touche pas à mon poste pour faire une petite démonstration de son traditionnel lancer de micro. Souvenez-vous, c'est devenu un rituel : l'ex-star de TF1, qui prenait les commandes de L'École des fans sur Gulli entre 2009 et 2012, avait pris l'habitude de commencer chacune de ses émissions par un lancer acrobatique de son micro-main.

Le cours débute bien, mais Philippe Risoli semble avoir perdu en fiabilité puisque, sous la pression, il manque l'un de ses lancers, laissant choir le micro avec perte et fracas. Les chroniqueurs s'essaieront à cet exercice les uns après les autres avec plus ou moins de succès...

Un départ chaotique ?

Face aux chroniqueurs, Philippe Risoli ne mâche pas ses mots au sujet de TF1, chaîne sur laquelle il a officié pendant de longues années : "Étienne Mougeotte [ex-directeur des programmes de TF1, NDLR], ce n'est pas mon copain. J'ai eu un coup de téléphone le 12 juillet 2001, alors que j'étais en train de travailler sur des primes de variété et sur des grands rendez-vous. Il me disait que j'étais un leader et qu'il me fallait des émissions d'envergure. (...) Pendant trois quarts d'heure, il m'a parlé de Nikos Aliagas pour savoir ce que j'en pensais pour la Star Academy. Et son prétexte a été de me dire que ce serait bien de laisser reposer mon image pendant trois mois alors que j'étais en pleine forme et que tout allait bien pour moi. Je ne porte pas Étienne Mougeotte dans mon coeur parce qu'il m'a flingué sans aucune raison. C'était très difficile à vivre", lâche-t-il, visiblement énervé par ces promesses non tenues.

À noter enfin qu'en l'absence de Cyril Hanouna, TPMP séduit moins massivement. Le talk-show média a perdu quasiment la moitié de ses téléspectateurs, passant de 1,1 million de fidèles en moyenne tout au long de l'année à 530 000 téléspectateurs (3,6% de part de marché) devant leur écran ce lundi 14 juillet.

Joachim Ohnona
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel