Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Yann Moix de retour à la télévision : "J'étais massacré"

15 photos
Lancer le diaporama
Yann Moix revient sur l'affaire qui l'oppose à sa famille, dans "Balance ton post", le 7 novembre 2019, sur C8
L'ancien chroniqueur de "On n'est pas couché" a fait son retour à la télévision, alors qu'il avait pris la décision de se retirer médiatiquement à cause de l'affaire qui l'oppose à sa famille. Yann Moix a une fois de plus évoqué les violences dont il a été victime durant son enfance et ses soucis avec son frère Alexandre.

Depuis septembre dernier se livre une guerre entre Yann Moix et sa famille. A la suite de la sortie de son livre Orléans en août, dans lequel il raconte avoir été battu par ses parents durant son enfance, son père l'a accusé de mentir et son frère Alexandre a suivi le mouvement. Lors de plusieurs interviews, il a critiqué l'ancien chroniqueur d'On n'est pas couché. Alors qu'il s'était muré dans le silence depuis début septembre, Yann Moix a fait son retour à la télévision dans Balance ton post (C8), jeudi 7 novembre 2019.

Sans surprise, Yann Moix est revenu sur cette affaire qui a tant fait parler. Après avoir nié qu'il a été un bourreau avec son frère, l'homme de 51 ans a confié : "Je considère qu'il y a deux martyrs dans cette affaire. Il y a quelqu'un qui a été martyrisé de manière active, moi. Et je considère qu'il y a une autre victime dans cette affaire, c'est pour cela que je n'ai aucune haine contre mon frère qui est une victime passive. Il a été victime d'un spectacle atroce, du spectacle de son frère martyrisé. (...) Il avait un pouvoir de vie et de mort sur moi. Sur un petit gémissement, des pleurs ou un rapportage, j'étais massacré. J'ai même enlevé des choses dans le livre pour rester crédible." Il a rappelé avoir reçu des coups de rallonges électriques, avoir connu des "humiliations psychologiques" ou avoir été abandonné dans une forêt à 3 heures du matin.

Yann Moix a ensuite regretté que son frère, qui le soutenait il n'y a pas si longtemps (post Facebook à l'appui) ait changé de discours en septembre dernier. "Quand vous avez des parents fous, violents, brutaux et même barbares, il y a deux solutions : s'en aller et les fuir pour se reconstruire ou bien rester. Et celui qui reste là, en l'occurrence c'est mon frère, se détruit. (...) Alexandre n'a pas su vivre sa vie, il continue à vivre la vie de mes parents, avec mes parents qui l'entretiennent depuis l'âge de 18 ans. Et finalement, il a regardé ma vie se déployer, en spectateur, en se disant 'pourquoi pas moi ?' Mon frère est obsédé, il a toujours voulu avoir ma vie", a-t-il poursuivi. Bien qu'il lui a souvent tendu la main, Alexandre nourrissait donc "une sorte de haine" envers lui.

Alexandre me reprochait de ne pas l'avoir fait participer à ma réussite

"Il me reprochait de ne pas l'avoir fait participer à ma réussite. (...) Il me demandait pourquoi je ne lui présentais pas les producteurs de mon film Podium ou l'éditeur de Grasset. Il me reprochait de ne pas lui avoir ouvert de portes", a poursuivi Yann Moix. Et d'ajouter qu'il a toujours refusé de le faire car il trouvait cela "contre-productif". Selon l'ex-chroniqueur des Terriens du samedi (C8), ses parents ont tout fait pour qu'Alexandre et lui se détestent.

Cette affaire a eu de fâcheuses conséquences dans la vie de Yann Moix. Il a par exemple été viré de Paris Première, une situation qui l'a fait beaucoup souffrir. Mais il a pu compter sur Eric Naulleau pour lui tendre la main. Le chroniqueur et présentateur lui a en effet proposé de rejoindre sa nouvelle émission De quoi je me mêle ? et il a accepté.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel