Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Zara Phillips enceinte de Mike Tindall : Une grossesse sitôt controversée

Curieux timing que celui choisi par le palais royal de Buckingham pour l'annonce surprise, lundi 8 juillet 2013, de la première grossesse de Zara Phillips, fille de la princesse Anne et petite-fille de la reine Elizabeth II, qui attend à 32 ans avec son époux le rugbyman Mike Tindall leur premier enfant, dont la naissance est prévue peu après le Nouvel An 2014. Alors que le monde a les yeux rivés vers l'hôpital londonien St Mary pour l'accouchement imminent de Kate Middleton, la nouvelle, en soi une heureuse nouvelle, a produit un effet bizarre... et suscité la controverse. Essentiellement pour trois raisons...

Une annonce à contre-temps

Samedi encore, Zara Phillips montait à cheval, engagée dans le concours complet de Barbury à Marlborough dans le Wiltshire. Dimanche, elle apparaissait de manière assez inattendue dans les gradins de Wimbledon pour le triomphe historique d'Andy Murray. Et si les services du palais n'avaient pas communiqué lundi sur sa grossesse, tout le monde n'y aurait vu que du feu. Autrement dit, il semble qu'il eut été parfaitement possible d'attendre que la naissance de l'enfant du duc et de la duchesse de Cambridge ait eu lieu avant de dégainer le carnet rose royal pour Zara Phillips et Mike Tindall. Tentative de diversion à l'approche de la date - officieuse (13 juillet) ou officielle (mi-juillet) - de l'accouchement de l'épouse du prince William ? Volonté d'éviter que la nouvelle soit totalement occultée par les premiers jours du petit prince ou de la petite princesse de Cambridge, si révélée après sa naissance ?

Une future maman déjà controversée

Lorsqu'on l'interrogeait sur le sujet, depuis son mariage avec Mike Tindall le 30 juillet 2011, l'ambitieuse Zara Phillips ne semblait guère donner la priorité au désir d'enfant. Sa carrière avant tout. Et pour cause : la cavalière chevronnée avait en point de mire une sélection pour les JO de Londres, où elle a décroché fin juillet 2012 une médaille d'argent dans le concours complet par équipe. Et après ? En janvier 2013, peu après la révélation de la grossesse de Kate Middleton, elle confiait à nouveau qu'elle n'avait absolument pas en tête de faire la course au bébé avec la duchesse de Cambridge, et restait très fermée sur le sujet : "Avant qu'on se marie [avec Mike], tout le monde était là : "Quand est-ce que vous allez vous marier ?" Et dès que nous avons été mariés, ça a été : "Quand est-ce que vous allez faire des enfants ?" ! On verra bien, dans l'avenir, mais on ne fixe pas de date." Un discours bien différent de celui tenu quelques mois plus tôt par son époux Mike Tindall : "Bien sûr, nous essayons de fonder une famille. Mais tout est une question de timing (...) Il faut qu'on trouve la bonne fenêtre", confiait au printemps 2012 l'entraîneur-joueur du club de Gloucester.

Alors qu'on la pensait plus en selle que jamais pour continuer son ascension, sur la lancée de son podium olympique, on ne peut que se demander si cette grossesse a été voulue ou n'est qu'un "heureux accident", et s'interroger quant aux conséquences sur la vie sportive de Zara Phillips. A rebours, sa participation au concours complet de Barbury le week-end dernier, alors qu'elle se trouvait être enceinte comme on l'apprit peu après, a fait scandale : les experts s'accordent pour mettre en garde contre les dangers de la pratique du cheval par les femmes enceintes. Le comble, c'est que Zara Phillips a chuté lors de la compétition - un porte-parole s'est empressé de rassurer l'opinion, disant qu'elle allait bien. De quoi alerter les observateurs quant à la manière dont la royale rebelle, au tempérament fort, va décider de gérer sa grossesse.

Pour l'instant, elle tient à continuer à prendre part aux épreuves de premier plan, comptant pour le classement : c'est ce qu'a indiqué son agent, lequel a déclaré que Zara poursuivrait ses activités équestres pendant plusieurs semaines encore. Elle est présentement engagée dans trois compétitions, avec six chevaux, en juillet. "Elle sera de retour sur la piste très bientôt. Tout se passe comme d'habitude, pour l'instant. Elle est engagée dans plusieurs manifestations, mais, comme tout cavalier, chaque rendez-vous est abordé au cas par cas et si elle devait se retirer de l'un d'entre eux, ce serait parce que son cheval ne serait pas prêt, pas elle." Le représentant de la jeune femme précise toutefois : "Comme vous vous en doutez, elle prend en compte tous les conseils médicaux de ses docteurs. Elle est attentive et à l'écoute de ce qu'ils lui disent. Elle ne pourrait pas être plus heureuse et ne veut pas mettre sa grossesse en danger." Les dangers de l'équitation, Zara les connaît bien, elle qui a perdu en 2006 son amie Sherelle Duke, tuée dans la chute de sa monture... Cela étant, son attitude est loin d'être inédite dans le milieu : la mère de Zara, la princesse Anne, avait supposément continué de monter jusqu'au septième mois de sa grossesse, et la cavalière Mary King, l'une des grandes figures britanniques du concours complet, avait concouru jusqu'à 5 mois et demi. Pour elle, et d'après ses médecins, "le bébé est en sécurité à l'intérieur, alors tant que vous êtes à l'aise, pas de problème".

Un papa attendu au tournant

Troisième aspect discuté concernant la grossesse de Zara Phillips : le profil du père. S'il a clairement fait part de son désir de fonder une famille avec la petite-fille de la reine, et s'est empressé de partager la bonne nouvelle avec ses parents il y a une quinzaine de jours, Mike Tindall traîne une réputation peu avantageuse. Un don pour être dans les mauvais coups qui ne s'est pas atténué avec son mariage puisque, six semaines plus tard, en marge de la Coupe du Monde de rugby en Nouvelle-Zélande en septembre 2011, l'ancien capitaine du XV de la Rose s'illustrait en soirée très arrosée, entraînant ses coéquipiers dans ses errements, et était même surpris en train d'embrasser une ex-petite amie. Résultat : un scandale de plus, une amende, une exclusion (puis une réintégration) de la sélection anglaise, et sans doute une sérieuse explication avec son épouse, rencontrée lors du Mondial 2003 et arrivée en vitesse auprès de lui en pleine tourmente. Le bad boy du rugby anglais, à 34 ans, va-t-il s'assagir en découvrant la paternité avec le petit Master Tindall ou la petite Miss Tindall ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Le prince Harry et Meghan Markle, duchesse de Sussex, ont diffusé sur leur compte Instagram @SussexRoyal, à quelques minutes du nouvel an 2020, un vidéorama retraçant leur année 2019. Archie en est l'une des vedettes.
Meghan Markle joue les stylistes pour l'association Smart Works. Les coulisses de sa collection capsule de bienfaisance dévoilés sur Instagram, le 22 août 2019.
James Middleton et sa fiancée Alizée Thévenet sur Instagram, le 6 octobre 2019.
La réception du mariage de Louis Ducruet et Marie Chevallier, le 27 juillet 2019 à Monaco.
Meghan Markle et le prince Harry - Retour sur leur histoire d'amour.
Le prince Albert, Charlene de Monaco, John Legend, Tony Parker et sa femme Axelle au gala de la Croix-Rouge de Monaco, le 26 juillet 2019.
Meghan Markle, le prince Harry et leur fils Archie en Afrique du Sud, le 25 septembre 2019.
Camille Gottlieb au mariage de son demi-frère Louis Ducruet avec Marie Chevallier, le 27 juillet 2019 à Monaco.
Camille Gottlieb dans une situation embarrassante avec un chien très excité. Instagram, le 30 décembre 2019;
Meghan Markle et le prince Harry - Retour sur leur histoire d'amour.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel