Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Léa Seydoux a 30 ans ! Les confidences d'une future James Bond Girl très glamour

31 photos
Lancer le diaporama
L'actrice Léa Seydoux, perle des tapis rouges...

Léa Seydoux fête ses 30 ans ce 1er juillet. L'occasion de revenir sur le superbe parcours de l'actrice française en images avec un beau portfolio de ses apparitions les plus glamour, et en mots avec ses confidences offertes au cours de ses nombreuses interviews, elle qui est la chérie des couvertures de magazines.

- Son casting pour le futur James Bond, Spectre : "C'est vrai... J'étais arrivée très intimidée et en avance. J'ai pris une bière pour me détendre et, évidemment, j'ai oublié mon texte ! J'ai pu revenir et, cette fois, ça s'est mieux passé. J'ai attendu quelques mois et j'ai finalement décroché le rôle." L'Express en 2015

- Elle est amoureuse : "J'ai rencontré l'homme de ma vie, quelqu'un de pleinement présent à lui-même. Ça a été un coup de foudre en deux temps. Il y a quelques années, je l'ai fréquenté une première fois. Il était un peu jeune ; moi, pas très mature non plus et absorbée par mon travail. Bref, on s'était ratés. J'avais vaguement gardé contact avec lui. Un jour, nous nous sommes recroisés. Et là, je me suis dit : 'C'est lui !'" (Paris Match - 2015)

- La nudité : "Non, sérieusement, je n'aime pas être nue. Si je dois le faire, je le fais, je ne veux pas avoir peur. Je pense à ce que ça implique, mais j'essaie d'échapper à mon propre corps. C'est difficile d'être une femme, car nous sommes vues comme des objets sexuels, mais cela fait aussi partie de notre pouvoir. Les choses ont beaucoup changé depuis Emmanuelle." (Lui 2015)

- Sa soeur de 32 ans, Camille : Elle veille sur sa garde-robe "Hollywood old school avec un twist moderne" et les deux jeunes femmes s'entraident dans leurs carrières respectives (Camille est aussi la styliste de Bérénice Bejo et de Valéria Bruni-Tedeschi ). Ces jours-ci, les deux soeurs voyagent beaucoup ensemble : "C'est bien de pouvoir être avec elle. La vie de tournage peut être dure et solitaire." (The Edit, le magazine en ligne de Net-a-porter.com. 2015)

- Ses anecdotes de sa vie de comédienne et quotidienne : "Beaucoup d'actrices françaises ne lavent pas leurs cheveux, car elles utilisent un retouche-racines. Mais je préfère être propre, même si je suis paresseuse et oublie parfois de m'épiler." (The Edit, le magazine en ligne de Net-a-porter.com. 2015)

- Léa Seydoux se défend d'avoir eu un parcours tout tracé dans un milieu bourgeois classique, refusant le cliché de la pauvre petite fille riche : "Je ne me suis jamais sentie comme telle. Sans doute parce que, même si je vivais effectivement dans un milieu aisé, je n'ai pas eu une enfance bourgeoise comme on peut se la figurer. C'était davantage une vie de bohème, plutôt artiste." Psychologies magazine en 2013

- Le début de la polémique de La Vie d'Adèle : "Le tournage n'était pas seulement éprouvant, il était atroce, à tel point qu'à la question 'Le tournage avait-il quand même des aspects agréables ?', Léa Seydoux répond : 'C'était horrible.' Et si Adèle Exarchopoulos commence par dire que Kechiche est un génie, c'est pour mieux ajouter : 'Il y avait parfois une sorte de manipulation, qu'il était difficile de gérer. Mais c'était une bonne expérience d'apprentissage, en tant qu'actrice'." Daily Beast en 2013

- L'actrice n'a même pas passé de casting pour Mission : Impossible - Le Protocole fantôme : "Une autre comédienne avait été pressentie, mais elle ressemblait un peu trop à Paula Patton, l'actrice principale. Du coup, la production m'a choisie dans le rush. Deux critères ont joué en ma faveur : j'avais travaillé avec de bons metteurs en scène et j'étais française." Madame Figaro en 2011

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel